Dernière mise à jour: 14.12.19

 

Principal avantage :

Si vous êtes à la recherche d’une tondeuse apte à vous procurer une coupe rapide, optez pour cet article de Philips. Il est pourvu d’une petite tête de rasage spécifique qui garantit un résultat en un temps record et protège simultanément votre peau.

 

Principal inconvénient :

Ce dispositif fonctionne avec des piles. Cela aurait été mieux s’il marchait aussi avec une prise secteur. Cela pourrait ravir d’autres utilisateurs qui ont l’habitude de se servir de ce type de tondeuses bikini.

 

Verdict : 9.1/10

Cet appareil allie la rapidité à la qualité. La coupe s’accomplit seulement en un instant. L’article semble aussi esthétique. Sa tarification intéressante réjouit tout un chacun.

Acheter sur Amazon: Prix- (€14.53)

 

 

Principales Caractéristiques Expliquées

 

Rapide et sécuritaire

Devant le rythme effréné de la vie quotidienne, Philips Ladyshave est d’une grande aide pour toutes les femmes qui n’ont pas le temps. Grâce à sa rapidité, cet appareil constitue l’allié incontournable dans la lutte contre la pilosité. Le fabricant ajoute une tête de rasage fine qui garantit un résultat en toute vitesse. Un premier passage suffit pour enlever plus de poils. Cela vous permet de gagner un temps précieux à chaque utilisation.

En dépit de son efficacité, il est à souligner que l’équipement n’agresse pas votre épiderme. Contrairement à d’autres produits, il n’engendre aucune irritation. Après l’usage, cet article assure une sensation de douceur. Sa tête de petite taille préserve votre peau et elle la laisse aussi plus lisse. La marque intègre un accessoire de protection particulier afin de sécuriser la grille.

Confortable et pratique

Philips Ladyshave vous procure un réel confort à chaque manipulation. Grâce à sa forme ergonomique, l’appareil est simple à prendre en main. Ultra mince, son contrôle reste aisé. Avec son bouton unique, vous n’aurez pas de quoi vous tracasser. Par ailleurs, son poids de 1,30 kg pourrait poser quelques soucis à certaines. Si l’opération dure la fatigue pourrait survenir.

Fonctionnant à l’aide de piles, vous pourrez bénéficier de ses services où que vous soyez. L’emporter avec vous en voyage devient donc possible, car cet accessoire ne dépend pas de la présence de prise secteur. Il vous suffit de vous équiper de deux accus et le tour est joué. Aussi, ces derniers sont déjà fournis à l’achat.

 

Polyvalente et finition réussie

Ce qui distingue cet outil des autres, c’est le fait qu’il peut être utilisé sous l’eau ou à sec. Vous pourrez ainsi vous en servir sous la douche sans aucun souci, car ce gadget est étanche. Pour plus d’hygiène, vous pouvez le nettoyer à l’eau courante sans problème.

Cette tondeuse permet de raser toutes les zones de votre corps, même les parties les plus sensibles ou les plus intimes. Elle garantit un bon résultat, peu importe l’endroit à traiter. Cela se fait grâce à sa conception à grille flottante. Les opérations se feront ainsi en douceur. De plus, les cas de blessure se verront limités même sur les coins difficiles d’accès.

 

Acheter sur Amazon: Prix- (€14.53)

 

 

Dernière mise à jour: 14.12.19

 

Principal avantage :

Ces tondeuses bikini de la firme Veet paraissent douces au contact de la peau. La lame n’embrasse pas directement les parties traitées, ce qui arrange les usagers. Personne ne sera ainsi blessé en usant correctement de l’accessoire.  

 

Principal inconvénient :

Le temps d’alimentation fait le défaut de cette machine. Il faut 5 heures à la batterie pour être pleine, et ce, pour une utilisation de 30 min. Vous allez tout simplement vous en priver si vous avez oublié de la recharger.

 

Verdict : 9.1 /10

Cette tondeuse Bikini semble confortable, les utilisateurs prennent même du plaisir à ôter les poils indésirables de leur corps. D’ailleurs, son prix reste à la portée de tout le monde.      

Acheter sur Amazon: Prix- (€16.89)

 

 

Principales Caractéristiques Expliquées

 

Autonomie

Avec la tondeuse de Veet, vous disposerez de 30 minutes pour vous raser convenablement. C’est assez pour une séance de rasage complète en commençant par le visage et en terminant vers les zones les plus sensibles du corps. Toutefois, vous devez faire au plus vite sinon la batterie sera vite vidée donc oubliez de jouer à la pop star devant la glace.

D’ailleurs, ce délai serait plus réduit si le temps de chargement n’est pas respecté. Pour 30 minutes d’autonomie, il faut l’alimenter au moins 5 heures. Sinon, elle serait à plat en moins de 20 minutes seulement. Cela vous oblige à réitérer l’opération le plus souvent que possible.

Pour un usage matinal, pensez à connecter l’accessoire avant de vous coucher. Pour ceux qui se rasent le soir, ils sont censés brancher leur tondeuse avant leur départ de la maison. Ainsi, quand ils rentrent du travail, la machine sera prête pour une séance d’une demi-heure.   

 

Confort d’utilisation

Cet appareil de Veet rassure de par son confort d’utilisation. Chaque personne peut se raser tranquillement sans le moindre risque d’incident. La raison en est que, la lame motorisée ne touche même pas l’épiderme durant l’emploi de l’instrument. En effet, un revêtement sépare la peau de la partie métallique. 

Quand on parle de tondeuse, le confort d’usage demeure prioritaire. Avec un exemplaire peu ergonomique, chaque séance de rasage pourrait devenir sanglante et non amusante. Donc chaque outil doit répondre à ce critère de base. Voilà pourquoi ici vous avez trois têtes différentes. Chacune a un design qui lui est propre afin de travailler des zones précises du corps. La première pièce a été conçue pour le maillot, la deuxième et la troisième pour les sourcils. Plus aucun poil ne vous résistera.

 

Étanchéité

Veet a conçu une tondeuse polyvalente qui s’utilise dans n’importe quelle condition. À sec ou mouillée, la machine fonctionne sans aucun problème. En plus du confort offert, la firme promet également une bonne étanchéité du produit. Bref, il résiste à l’eau et à la mousse.

Comme avantage, vous êtes libre de l’user en pleine douche tout en étant trempé. Son petit moteur et ses composants électroniques sont bien encastrés. Ainsi, aucune sorte de liquide ne pourra y pénétrer. C’est rassurant puisqu’une panne ou un court-circuit reste inenvisageable.   

Mais aussi, quand vous soignez votre mine tous les produits destinés au rasage sont compatibles avec la machine. Cela n’aura aucun effet indésirable sur cette dernière, de plus cela réduit les picotements de la peau face à la tondeuse. Appliquez vos lotions favorites sans aucune modération.

Tondeuse sans fil

Le Veet Sensitive Précision est un modèle sans fil. Il fonctionne sans le moindre raccord avec une source électrique et se met à l’abri des pannes de courant. Certes, l’autonomie s’en retrouve ainsi affectée. En revanche la praticité semble bel et bien poussée.

Si les appareils dotés de câble gênent considérablement lors de l’usage, le Veet Sensitive de son côté va vous libérer complètement. Désormais, chaque utilisateur pourra se raser loin de chez eux, un endroit tranquille à l’abri des regards fera l’affaire. Un tour dans une toilette publique et le coup est joué.

De même, le Veet Sensitive s’insère facilement dans un petit sac, ce qui fera toute la différence. Évidemment, personne ne pourra vous remarquer si vous amenez votre tondeuse à votre lieu de travail. Vous allez même créer la surprise auprès de vos collègues en étant barbu le matin et en ayant bonne mine le soir.  

 

Tête inclinable

La tête inclinable de cette tondeuse est bien pratique. Cette fois-ci, le minimum d’effort suffit quand vous attaquez les poils. Finis les gestes compliqués qui consistent à tenir sa machine jusqu’à ce qu’elle fasse un angle de 90° degré par rapport à sa posture.

L’utilisateur pourra maintenant maintenir la sienne comme bon lui semble. Droites ou inclinées, toutes les positions fonctionnent désormais avec cette dernière. L’inclinaison de la pointe assure une adhérence semblable peu importe son positionnement. Chacun sera à l’aise.

Pareillement, le résultat reste soigné même si les zones à traiter présentent des inégalités. Par exemple, en passant de la joue au menton, la tête inclinable épouse de manière uniforme chaque partie. En conséquence, l’effet du rasage sera identique après le passage de la tondeuse.   

 

Design et hauteur de coupe

Le design rend cette tondeuse plus pratique que jamais. Grâce à sa tête arrondie, le Veet Sensitive précision atteint sans trop forcer toutes les parties du corps y compris les aisselles. Tout le monde arrive à raser cette zone sans trop remonter les bras. Un léger écartement de quelques centimètres sera suffisant.

D’ailleurs, pour ceux qui veulent épiler entre les doigts, la machine pourra intervenir. Avec un peu de pratique, ça se fait rapidement. La tondeuse présente un niveau de coupe multiple. Vous avez le choix entre une découpe de 2 mm ou 4 mm selon votre réglage. Même s’il s’agit d’une zone sensible comme le maillot, tous les ajustements seront compatibles. La tête amovible de cette version constitue une barrière protectrice sûre entre l’épiderme et la lame.

Toutefois, on déconseille à chacun et à chacune de trop écraser la machine sur son corps à chaque utilisation. La hauteur des poils se gère uniquement par le réglage et non par la pression que l’on exerce dessus.  

 

Acheter sur Amazon: Prix- (€16.89)

 

 

Dernière mise à jour: 14.12.19

 

Si la lutte contre les pilosités désagréables figure souvent dans le rituel de beauté de bon nombre de personnes, tous ne sont pas à l’abri de l’apparition de rougeurs et de boutons sur la peau à moins d’adopter une certaine technique. À travers cet article, nous vous délivrons des méthodes à appliquer pour les contourner.

 

Savoir choisir le bon matériel

À part le mode d’épilation au laser et à la lumière pulsée, les autres méthodes comme le rasoir, la cire et l’épilateur électrique génèrent parfois des « effets secondaires » inconfortables comme les boutons et les rougeurs. Ces désagréments sont souvent dus à l’irritation de la peau pendant le passage de l’équipement et à l’arrachement du bulbe. Pendant le processus, il y a intrusion des agents bactériens, ce qui induit une inflammation de votre tissu cutané. Dans certains cas, ils peuvent être causés par une repousse de poil incarné, c’est-à-dire, sous l’épiderme.

Avant de les combattre donc, vous pouvez commencer par prévenir leur apparition. Et pour cela, il importe de maîtriser l’art de l’épilation.

Aujourd’hui, les épilateurs de types électriques occupent une place privilégiée chez les principaux concernés. Les avantages que présente ce type d’appareil sont multiples, d’où sa notoriété grandissante. La praticité et la simplicité d’usage en font partie. En effet, ils remplacent efficacement les séances coûteuses chez l’esthéticienne et vous font bénéficier d’un gain conséquent de temps. Il est alors possible de s’y mettre, bien au chaud à la maison.

Pendant l’achat de votre matériel, vous avez le choix entre les modèles à piles et ceux requérant un branchement sur secteur. Il existe également des spécimens dits « waterproof » qui peuvent s’utiliser sous la douche, constituant une bonne alternative pour les personnes sensibles de présenter des maux cutanés.

Ces exemplaires adoptent cependant le même mode opératoire. Ils possèdent une tête rotative dotée de pincettes qui ont pour mission d’accrocher et d’arracher les pilosités. Toutefois, il est important de bien choisir le modèle en question en fonction de la zone à épiler. Il se peut que certains dispositifs ne conviennent pas à certains endroits de votre corps. Il faudra alors vous informer sérieusement à travers la notice d’emploi de votre appareil.

 

 

Un nettoyage avant la séance

Déjà, avant de plonger dans le vif du sujet, sachez que ce phénomène relève du naturel. C’est une manière pour l’épiderme de montrer combien il a mal vécu l’épilation. On peut attendre plusieurs heures afin que celui-ci se calme et que l’inflammation s’efface, mais si on est pressé, mieux vaut prendre ses précautions avant de s’y lancer.  

Empêcher l’apparition des boutons passe par une bonne préparation de la peau avant la séance d’épilation. Les spécialistes recommandent l’exfoliation de celle-ci ou gommage pour les connaisseurs de rituel de beauté avant d’extraire les poils.

Cette pratique a pour but d’éliminer les éléments tels que les saletés ou encore les résidus de peau morte sur votre épiderme pour faciliter l’arrachage des pilosités désagréables. Pour les personnes ayant une peau sensible, assurez-vous de choisir un gommage doux afin d’éviter au maximum les soucis d’irritation.

Cette opération se passe habituellement à la veille de l’épilation. La majorité recommande de la réaliser régulièrement, soit au moins une fois par semaine. De cette manière, vous préparerez efficacement votre peau contre les risques d’agression et d’infiltration des microbes en lui attribuant un aspect souple et une structure hydratée.

 

La technique d’épilation

Pendant la séance proprement dite, il existe aussi quelques gestes à adopter pour la prévention des boutons. Pour commencer, si vous utilisez un rasoir électrique, faites en sorte que ce dernier ait été complètement nettoyé. Il est toujours plaisant et rassurant pour votre santé d’utiliser un appareil propre et désinfecté pour supprimer tout risque de rougeurs.

Savoir assimiler les techniques d’épilation est également primordial. En effet, si vous procédez à la cire ou via un dispositif à branchement sur secteur, nous vous conseillons de réaliser un mouvement contraire à la pousse des pilosités. Si cette méthode possède son efficacité en termes d’arrachage, elle favorise cependant la formation des boutons post-épilatoires.

Pour y remédier donc, rien ne vaut une bonne hydratation de la zone à épiler avec des produits sans parfum ni alcool. Vous pouvez également utiliser une serviette humide ou encore du  coton imbibé que vous appliquerez légèrement sur l’endroit en question. Cela vous permettra aussi d’atténuer les éventuelles douleurs lors du passage d’un appareil électrique ou l’extraction de vos poils à la cire froide.

D’autre part, les spécialistes préconisent cependant un seul passage sur chaque partie du corps, surtout sur les endroits sensibles comme le visage et le maillot. Le fait de revenir une seconde fois sur la zone peut engendrer des démangeaisons au niveau du tissu cutané et favorise l’apparition des rougeurs comme des boutons.

 

 

Les soins post-épilatoires

Une fois votre séance terminée, des procédés vous aident aussi à limiter la prolifération des bactéries vu que vos pores restent ouverts un petit moment à la fin du processus d’arrachage des poils. De ce fait, favorisez l’emprisonnement des molécules d’eau dans votre peau avec des produits hydratants en prenant bien soin de choisir selon le type. Il se peut que celle-ci ait une tendance grasse, sèche, sensible ou mixte. Les spécialistes conseillent des crèmes et des lotions à base de beurre de karité, d’amande douce ou d’Aloe Vera. Privilégiez les éléments naturels et évitez les cosmétiques contenant du parfum et de l’alcool.

Pour les aisselles, faites en sorte de ne pas vaporiser de déodorants après que vous ayez fini de vous épiler. Ces articles sont susceptibles d’agresser encore plus votre épiderme et y favoriser l’apparition des boutons après quelque temps. Pour le visage, les séances de maquillage sont aussi proscrites.

Le froid est également un bon moyen de prévenir la formation des infections. Vous pouvez par exemple appliquer de la glace sur la zone en question afin de réduire les réactions de brûlures et pour limiter l’infiltration des bactéries.

Dans tous les cas, laissez votre peau respirer sans pour autant l’exposer au soleil. Ne portez pas de vêtements dits « moulants », car ils risquent de retenir les saletés comme la transpiration et ne feront qu’augmenter les menaces de prolifération des microbes.

 

 

 

Dernière mise à jour: 14.12.19

 

Surmonter la douleur liée à l’épilation reste un défi continuel. Néanmoins, il est tout à fait possible d’atténuer cette souffrance en se préparant de diverses manières. Pour cela, il faut être en bonne santé, procéder au nettoyage de la peau, se munir du matériel adéquat et maîtriser la technique tout en restant fort dans sa tête.

  

La santé au premier plan

Une séance d’épilation n’est pas du tout une partie de plaisir. En effet la peau souffre d’irritation à ce moment. La sensation de douleur peut être décuplée quand vous êtes en mauvaise forme ou quand les parties à épiler présentent des bleus, des plaies, ou des éraflures.

Quand le corps est en pleine possession de ses moyens, il réagit mieux aux tiraillements. Par contre si la santé est dégradée, celui-ci n’arrive pas à encaisser correctement les assauts des appareils d’épilation. Donc, un conseil, ne vous y mettez pas alors que vous êtes enrhumé, fatigué ou que vous vous sentez pâlot.

Ou bien, traitez d’abord les parties saines et laissez de côté la zone affectée. Après qu’elle ait complètement guéri, vous pourrez vous en occuper. Chez la femme, le bon moment pour s’épiler vient après les périodes de cycle menstruel.   

 

Faites que tout soit clean

La question d’hygiène est quelque chose d’essentiel avant de procéder à l’épilation. Il est plus ou moins difficile de jongler avec les mini-poils sous un tas de plaques. Pour régler ça, il faut à priori enlever l’ensemble de couches mortes présentes sur la surface qui bouche les pores. Certes, une douche bien savonneuse fait l’affaire cependant, pour un résultat nickel, l’option gommage est vivement conseillée. Cependant il ne faut pas en abuser, une fois par semaine suffit amplement, car un excès d’exfoliation irriterait la peau. Et ce n’est pas du tout souhaitable.

De même qu’une peau bien propre, l’épilateur aussi doit être impeccable. En effet, toujours opérationnel, il n’est pas souhaitable qu’il présente la moindre salissure ni trace de rouille sur la surface. Utiliser un équipement encrassé revient à balayer avec une brosse pleine de boue. Par conséquent, les risques d’infection peuvent apparaître sans grande surprise. User d’un appareil non performant revient à trancher avec un couteau non aiguisé. C’est pourquoi il vous faut un épilateur électrique adapté. 

 

 

Faites le point sur le matériel

En général, un bon appareil garantit un résultat à la hauteur des attentes et offre un maximum de sécurité. C’est pourquoi un rasoir électrique, de préférence neuf, reste primordial. Le rasage doit être irréprochable vu que cette action précède l’épilation elle-même. Pour bien préparer la peau, il faut couper ni trop long ni trop court. En effet, si réduits soient-ils, les mini-poils seront difficiles à ôter puisque l’appareil va tout simplement les effleurer. À l’inverse, trop imposants, ils risquent d’accentuer les douleurs. Par ailleurs, allez-y doucement aux niveaux des parties intimes et sensibles en matière de vitesse et de pression.     

De même qu’un bon rasoir, l’huile d’amande fraîche vous est grandement utile avant l’épilation. Sa consistance légère fait d’elle le mélange par excellence. Ni trop grasse ni trop consistante, elle ne bouche pas l’ouverture des pores et s’enlève facilement après un rinçage à l’eau chaude. De plus, l’huile d’amande joue le rôle d’hydratant qui optimise la souplesse et minimise en même temps l’irritation de la peau. Au moment de l’épilation, la douleur ressentie est tolérable. Et pour mieux se préparer, son application sur la peau devrait avoir lieu plusieurs jours à l’avance.  

 

Faites des échauffements

Les exercices physiques apportent un petit plus à l’épilation. En effet, ils contribuent au réchauffement des muscles et à la montée d’adrénaline. Dans ces conditions, le cerveau agit autrement, les signaux provoqués par l’éradication des poils ressemblent à de simples piqures de moustiques. Dans un état d’inconscience partielle, le système nerveux nie en quelque sorte les sensations de douleur. Donc, vous pouvez profiter de cet instant où le corps est indolore pour enlever au plus vite les poils. Après que l’effet de l’adrénaline se soit dissipé, tous les sens reviennent à la normale y compris celui du toucher.

Pour atteindre cet objectif, il vous faut réaliser des étirements, quelques sprints et si possible des sauts en trampoline jusqu’à ce que la sueur vous trempe de la tête jusqu’aux pieds. Après cela, prenez une douche bien chaude et ensuite épilez rapidement.     

 

Appliquez de la glace

À l’inverse de l’échauffement, les glaçons refroidissent rapidement la peau comme les muscles. Pourtant, l’effet reste le même puisqu’ils neutralisent aussi la douleur. Pour ce faire, épilez tout en ayant quelques morceaux à côté. Une fois que la douleur surgit, appliquez-en instantanément sur la partie concernée afin d’anesthésier en quelque sorte les nerfs sensitifs. Vous sentirez ainsi moins d’amertume et la partie enflammée reviendra vite à son état initial.

L’usage du glaçon est un procédé classique qui reste à la page puisqu’il fonctionne toujours à merveille. Toutefois, faites attention à ne pas l’appliquer trop longtemps sur une partie précise au risque de provoquer une engelure, c’est-à-dire une inflammation causée par le froid. Cela pourrait provoquer la coagulation du sang. 

 

 

Ayez un esprit combatif

Tout n’est pas question de matériel ou de technique, le mental importe grandement. Bon nombre de personnes abandonnent l’idée de s’épiler dès que la douleur se fait de plus en plus sentir. Ainsi, elles préfèrent traîner avec quelques poils en moins plutôt que d’encaisser les coups et d’aller jusqu’au bout. Toutefois, sur des parties difficiles à cacher comme les bras ou encore les demi-jambes (pour celles qui affectionnent les mini-robes) vous n’avez pas vraiment le choix.

Dites-vous qu’il faut un minimum de courage et de résistance pour venir à bout d’une épilation parfaite. D’ailleurs, la souffrance précède l’excellence et le scénario d’aujourd’hui n’est pas pire qu’il y a 20 ans passés. Avant l’arrivée des premiers épilateurs, tout le monde se mettait à utiliser une petite pince à épiler. La douleur en est accentuée, mais les gens arrivaient quand même à ôter leurs mini-poils. Alors, pourquoi se plaindre avec une épilation électrique. 

 

 

Dernière mise à jour: 14.12.19

 

Comme tout appareil, l’épilateur de type électrique nécessite un entretien rigoureux pour fonctionner correctement. Les poils et la poussière qui s’infiltrent à l’intérieur ralentissent petit à petit le mécanisme. Mais au vu de l’aspect de cet article, le nettoyage semble difficile. Ces quelques astuces vous aideront à le maintenir propre et en bon état.

 

Quand entretenir l’épilateur ?

Au fur et à mesure que vous vous servez de l’épilateur, il diminue légèrement en performance. Certes, l’usure en est une cause. Mais en général, ce type de produit dure plusieurs mois, avant de montrer une baisse de puissance. La principale source du dysfonctionnement provient surtout des poils qui se glissent à l’intérieur. En effet, ils s’incrustent dans l’engrenage et ralentissent l’appareil. Ce dernier devient alors de moins en moins efficace. Afin de le lui redonner sa vivacité d’origine son entretien doit se faire le plus régulièrement possible.

L’idéal serait de vous en occuper à chaque fois que vous avez fini de l’utiliser. En faisant cela, vous vous débarrassez de tout ce qui gêne à l’intérieur et qui pourrait entraîner un ralentissement du mécanisme. Grâce à cela, votre accessoire redeviendra aussi actif qu’au début quand vous l’avez acheté.

 

Se débarrasser des poils

La première étape de l’entretien de cet engin consiste à enlever tous les poils qui s’y sont logés. Pour cela, l’utilisation d’une brosse s’impose. Cet accessoire compte parmi les indispensables pour le bon fonctionnement de ce dispositif. En général, cet auxiliaire est compris dans le paquet contenant le produit en question. À celui-ci s’ajoute d’ailleurs une petite fiole d’huile spéciale. Dans le cas contraire, choisissez un modèle de petite taille avec des poils durs. Cela vous permettra de vous débarrasser des bouts qui restent dans les coins. Vous balayerez par la même occasion la poussière.

Dans le cas où vous ne disposez pas de ce type d’accessoire chez vous, servez-vous tout simplement d’une brosse à dents. Évidemment, elle ne doit pas être humide lorsque vous frottez les parties métalliques. Cela entraînerait une réaction de corrosion si elles ne sont pas bien lubrifiées.

 

 

Aller au fond

Si le procédé précédent consiste à travailler toute la surface visible et facilement accessible, vous irez plus en profondeur avec celui-ci. La tête est la partie qui nécessite le plus d’entretien. Pour la nettoyer efficacement, retirez-la d’abord. Cette pièce de votre équipement peut se passer au robinet pour mieux enlever tous les poils et la poussière. Il vous suffira ensuite de la sécher. Pour le côté relié au moteur, la brosse suffira amplement.

En outre, si vous avez un souffleur à air froid, comme un sèche-cheveux, servez-vous-en. Cela vous aidera aussi à retirer rapidement les résidus qui se trouvent dans chaque coin ou entre les dents de votre dispositif. Évidemment, cette option ne s’impose pas, car la brosse pourra faire l’affaire.

 

S’occuper des bactéries

Avec la poussière, les peaux mortes, les poils et l’huile, il y a de fortes chances que des bactéries aient élu domicile sur votre épilateur. Après chaque utilisation et le nettoyage, il faut aussi désinfecter. La prolifération des microbes peut entraîner des infections cutanées et parfois même un cancer. Bien sûr, ce dernier cas est rare, mais il vaut mieux prévenir que guérir. Si vous avez un article imperméable, un jet d’eau assez puissant pourrait suffire. Mais pour plus d’efficacité, plongez le dispositif dans un bol d’eau chaude savonné. Vous vous débarrasserez alors de tout danger potentiel.

Prenez un bout de coton et imbibez-le avec de l’alcool. Astiquez la tête sur chaque millimètre afin de tuer les bactéries. Dans les deux cas, laissez la machine sécher à l’air libre avant de la ranger. Vous assurerez ainsi sa propreté et éviterez tout risque sur votre santé.

 

 

Lubrifier le dispositif

Les composants métalliques ne sont pas tous faits en inox. De ce fait, ils peuvent rouiller, surtout si vous les mouillez. Il vous faudra lubrifier les parties internes. Les petites pinces et les lames sont les plus importantes, car leur bon fonctionnement réduit considérablement la douleur.

En général, il y a un flacon livré dans le paquet de votre épilateur. Cette huile spéciale rendra l’engrenage plus fluide. L’efficacité de l’appareil est aussi assurée par cette étape.

Et si le modèle que vous avez acheté n’en possède pas, il faudrait vous en procurer. De nombreux sites dédiés proposent des accessoires et des produits de ce genre. Il vous suffit donc de trouver celui qui correspond le mieux à votre dispositif.

 

Savoir ranger l’article

L’une des erreurs que la plupart des utilisateurs font se trouve dans le fait qu’ils laissent le dispositif en plan sur la table de maquillage ou encore dans la salle de bain après le travail. Même avec un bon entretien, il y a toujours des risques qu’il devienne moins performant. Ce que les consommateurs ne savent pas, c’est qu’ils exposent la machine aux différents agents externes qui le ralentissent, voire même, le détériorent. En effet, en posant l’appareil sur la table sans le couvrir, vous le laissez à la merci de la poussière. Cette dernière une fois mélangée à l’huile dans l’engrenage créera une pâte visqueuse qui empêchera cet équipement de tourner correctement. 

Si vous l’oubliez dans la salle d’eau, il y a de fortes chances qu’il entre en contact avec l’humidité qui passera à travers la coque, cela causera un court-circuit. Cela engendrera alors une défaillance ou rendra le dispositif hors service. Pour qu’il soit à l’abri, remettez-le dans l’emballage d’origine, puis dans sa boîte. Vous pourrez ensuite le ranger dans un tiroir ou dans le placard. 

Par ailleurs, pour vous faciliter la tâche, procurez-vous un appareil de qualité. Certains modèles proposent en effet une manipulation aisée qui vous permettra de l’entretenir correctement et rapidement. Si la recherche n’est pas votre fort et que vous n’avez pas le temps pour cela, trouvez ici une sélection des meilleurs produits actuellement disponibles sur le marché. Vous disposerez alors d’un large choix pour vous acheter celui qui répondra le mieux à vos besoins et vos attentes, mais aussi à votre budget.

 

 

 

Dernière mise à jour: 14.12.19

 

Le combat contre les poils indésirables est une lutte entamée par les hommes et les femmes depuis des siècles déjà. Aujourd’hui, les innovations technologiques ont permis d’apporter un nouvel aspect à cette pratique. Se présentant comme des alternatives à la méthode de la cire, les épilateurs font la loi sur le marché. Zoom sur ces dispositifs qui regroupent performance et efficacité.

 

Deux modes de fonctionnement

Depuis maintenant plusieurs années, l’épilateur de type électrique connaît un franc succès dans le domaine du bien-être et de l’esthétique. Cet équipement opère de manière relativement simple, mais tout aussi efficace contre les poils sur l’intégralité de la morphologie. Il comprend un système de pincette (tournant ou fixe selon le modèle) que vous retrouverez sur la tête de l’appareil. Le mécanisme arrache les pilosités depuis la racine sur la zone du corps à traiter. Notons que cette dernière se doit d’être méticuleusement nettoyée et préparée avant de procéder à une quelconque intervention. 

L’efficacité de ce dispositif dépend en grande partie du nombre de pincettes qu’il embarque. Les modèles proposés par les marques se déclinent généralement en deux grandes catégories : les spécimens portables et ceux dotés d’un câble d’alimentation. Cependant, avec la concurrence des fabricants sur le marché, chacun apporte une ou plusieurs fonctionnalités supplémentaires pour se distinguer. On recense par exemple le système d’éclairage qui reste une aide pratique dans le cas où la luminosité vient à manquer sur votre environnement de travail.

Les épilateurs à lumière pulsée quant à eux opèrent à la manière des équipements à laser. Ils diffusent un faisceau qui sera absorbé par le pigment noir du poil, générant par la suite un phénomène de microbrûlure, visant à détruire le bulbe de la pilosité. De cette façon, la repousse se voit radicalement stoppée. Ici, on parle d’épilation semi-définitive.

 

 

Les atouts de chaque type d’appareils

Ces deux catégories d’équipement possèdent leurs propres atouts même s’ils se tournent vers un objectif similaire : vous débarrasser des poils disgracieux.

Pour le modèle électrique, on regroupe de nombreux avantages aux compteurs. Le premier mais surtout le plus important demeure sa polyvalence. En effet, l’efficacité de cet appareil se remarque sur tous les types de poils et sur toutes les longueurs contrairement à la méthode de la cire. Il reste opérationnel même sur ceux à peine visibles grâce à son mécanisme d’arrachage. Et à comparer avec la technique du rasoir, cet équipement présente des résultats axés sur le long terme. 

On ne signale notamment la réapparition des poils qu’après plus de 3 à 4 semaines. De plus, les structures des poils se voient changées. Elles sont relativement moins nombreuses et moins épaisses. L’utilisation d’un tel appareil vous fera également bénéficier d’un gain de temps conséquent. Comment ? Tout simplement parce que vous ne serez plus obligé de prendre rendez-vous chez l’esthéticienne : vous pouvez vous y mettre au calme à la maison. Le modèle électrique présente aussi un atout non négligeable quant à la diversification de ses options. En effet, il est conçu par les fabricants pour s’adapter à tous les profils d’usager et à toutes les zones du corps à traiter.

L’épilateur à lumière pulsée fait fort avec son mode de fonctionnement sans douleur. Pendant votre séance, vous ne ressentez que des sensations de picotements. De plus, ces symptômes ne se produisent que chez les personnes qui utilisent ce type d’appareil pour la première fois ou encore chez les individus à la peau sensible. Ce genre de matériel joue également la carte de l’épilation semi-définitive. 

Comme nous l’avons détaillé précédemment, le mode opératoire de cet équipement s’attaque directement au bulbe des poils, freinant considérablement leur repousse et cela de manière naturelle. Il reste sans danger sur la santé. À la fin du traitement, les pilosités n’apparaissent qu’au bout de plusieurs mois et parfois de quelques années. Les séances peuvent également se dérouler à domicile ou chez un spécialiste.

 

 

Les limites de ces équipements

On ne peut pas parler des avantages de ces appareils sans mentionner les limites qu’ils peuvent rencontrer ou encore les désagréments que les usagers sont susceptibles de ressentir. Pour ce qui est du modèle électrique, son mode de fonctionnement n’épargne pas les sensations de douleurs. En effet la technique d’extraction de poils par la tête de la machine produit des tiraillements parfois désagréables surtout au niveau des zones sensibles et où les pilosités sont relativement épaisses et longues. 

L’usage de cet appareil peut aussi conduire à une inflammation de la peau surtout si vous ne pratiquez pas de séances d’exfoliation, c’est-à-dire, l’élimination des cellules mortes présentes sur le tissu cutané. Du fait que les pilosités sont arrachées depuis leurs racines, cette méthode à l’épilation électrique peut également être source de la formation de poils incarnés.

De son côté, le modèle à la lumière pulsée rencontre des difficultés de fonctionnement sur quelques types de peau et de poils. En effet, les résultats ne sont visibles que sur les pigments noirs ou marron. D’une manière générale, le faisceau ne reste efficace que sur les phototypes présentant un indice compris entre 1 et 4. 

Certaines références perfectionnées arrivent tout de même à réaliser leur opération sur les peaux légèrement bronzées. De plus, la séance d’épilation à la lumière pulsée ne s’effectue pas à n’importe quel moment. Les connaisseurs conseillent un rasage à l’avance de la zone en question avant de se lancer à l’utilisation de l’appareil.

Et si le spectre de lumière ne présente aucun risque sur votre tissu cutané, on ne peut pas en dire autant sur vos yeux. Ainsi, l’usage d’un tel dispositif requiert la prise en compte de quelques mesures de protection comme le port de lunettes spéciales. Mais aussi, cet équipement se voit contre-indiqué pour les personnes souffrant de diabète, d’épilepsie ou encore de troubles cardio-vasculaires.

Dans tous les cas, choisir un nouvel épilateur électrique ou à lumière pulsée nécessite la considération de divers paramètres. Les résultats varient selon le type d’appareil que vous sélectionnerez, mais il est important de privilégier le niveau de confort que vous recherchez. 

 

Dernière mise à jour: 14.12.19

 

L’épilateur qui utilise la lumière pulsée fait l’objet de plusieurs polémiques. Si certaines marques n’ont pas peur de braver la loi et de lancer sur le commerce des appareils destinés à l’usage personnel, les consommateurs sont partagés entre deux points de vue : ceux qui affirment que c’est sans danger et les autres qui en ont relevé des défauts.

 

5 vérités sur l’épilation

1-L’épilation à lumière pulsée ne fonctionne pas sur les peaux foncées et les poils éclaircis : La lumière détecte les poils à la racine parce qu’ils sont plus sombres que la couleur de la peau. S’il n’y a pas de grande différence entre les deux, l’appareil n’arrive plus à distinguer l’un de l’autre et risque de brûler l’épiderme.

2-L’épilation au rasoir est autorisée avant celle au laser, tandis que la pince à épiler ou la cire non : Cela relève non seulement de l’hygiène, mais aussi de l’efficacité de l’appareil. En effet, se raser avant de passer sous le laser est même recommandé, car ainsi, celui-ci repère plus rapidement les poils par rapport à la peau qui se trouve sous une couche assez épaisse. Concernant les deux autres techniques, à la suite de celles-ci, l’épilation à la lumière pulsée n’aurait plus lieu d’être. Il n’y aurait en effet plus de poils à griller.

3-Le savoir-faire des professionnels et les appareils en institut offrent toujours de meilleurs résultats : Les appareils vendus sur le marché n’égalent pas ceux des professionnels dans les centres au niveau de la puissance. Ils ont justement été conçus pour éviter tout incident dû à l’utilisation d’un amateur. Entre autres, ils mettent moins de temps pour parcourir les zones du corps et promettent une durée de repousse plus longue.

4-Bien entretenir son rasoir évite les infections : Il ne faut pas oublier que la lame du rasoir est métallique et que si elle rouille au fil des usages ou dû à un mauvais traitement, elle peut engendrer de graves conséquences. Et quand vous laissez votre rasoir baigner dans un verre rempli d’eau ou que vous le posiez sur le lavabo, le rebord de la cabine ou de la baignoire, il risque de s’oxyder plus vite que vous le pensez. Donc après chaque séance, vous l’agitez dans l’eau pour le débarrasser des poils, puis vous y passez une serviette sèche et vous le rangez soigneusement au sec.

5-Ça fait toujours un peu mal quand on applique du parfum ou du déodorant juste après le rasage : Le rasage est en soi une étape difficile pour la peau, surtout s’il est mal exécuté (si vous ne l’hydratez pas après ou si vous n’appliquez pas de savon ou de mousse à raser sur la partie concernée). Et comme vos pores sont exposés, après ce traitement (ça vaut aussi pour l’épilation à la cire ou à la pince) évitez d’appliquer tout de suite après un déodorant ou un après-rasage avec de l’alcool. Vous risquez encore plus d’irriter l’épiderme. Au contraire, optez plutôt pour une crème apaisante.

 

 

4 ragots démentis par les professionnels

1-Les poils sont plus durs et plus épais après le passage du rasoir : Ce n’est qu’une impression. C’est comme quand vous vous coupez les cheveux assez courts. Il vous semble qu’ils sont plus rigides et indisciplinés. À la racine, le cheveu est toujours plus épais, et il s’affine au fur et à mesure qu’on se rapproche de la pointe. La croissance donne alors cette illusion, mais vous verrez que quand il aura entièrement poussé, il redeviendra comme avant.

2-Il est interdit de se raser dans le sens du poil : Si vous êtes souvent sujets aux poils incarnés, afin de ne pas vous rendre chez le médecin à chaque fois, rasez-vous dans le sens du poil. Certaines n’hésitent pas à les arracher à la pince quitte à voir apparaitre une infection. Elles la nettoient à l’aide de coton imbibé d’alcool, cela dit, le poil extirpé laisse toujours une trace.

3-Une séance de laser permet de se débarrasser des poils une bonne fois pour toutes : Certes, par rapport aux autres modes d’épilation, celui-ci affiche une durée beaucoup plus longue (6 mois par rapport au rasoir qui dure quelques jours tout au plus). Mais il faut plus d’une séance pour éliminer complètement les poils et qu’ils ne repoussent plus. Certains disent 8, d’autres 6, cela dépend en fait de l’épilateur lui-même.

4-L’épilation au laser n’est pas à la portée de tout le monde : D’abord, il faut savoir que le prix repose sur la partie du corps à épiler. Certaines se rendent dans les centres de beauté juste pour le duvet, d’autres pour les aisselles ou les bras, pour le maillot (intégral ou brésilien), les demi-jambes uniquement ou les jambes entières. Les séances sont au nombre de 5 à 10 dans l’ensemble, et coûtent entre 40 et 400 euros. Inutile de vous dire que plus il a de centimètres carrés à épiler, plus cher la séance vous coûtera.

 

 

Alors, épilation à lumière pulsée ou pas ?

L’efficacité et la fiabilité d’un épilateur lumière pulsée portant la marque CE n’est plus à prouver. Et pour une soixantaine d’euros à 300 euros et quelques vous pouvez très bien en acquérir un correct qui fasse bien le travail.

C’est vrai que comparé au prix d’un abonnement en centre de beauté, il n’y a qu’une infime différence. Et comme vous n’en aurez plus besoin au bout de 8 séances environ, vous vous retrouverez dans l’obligation de revendre votre appareil. 

Toutefois, sachez que même si vous êtes pressé d’en constater les résultats, veillez à espacer les séances d’un mois au moins au risque d’attraper des maladies de la peau ou de vous aveugler. Heureusement, les épilateurs n’envoient la lumière que lorsqu’ils sont en contact de la peau, autrement, aucun flash n’apparait. Si vous doutez encore, procurez-vous des lunettes de protection afin de mettre vos yeux à l’abri de tout incident pendant la séance à domicile. 

 

Dernière mise à jour: 14.12.19

 

Le temps des épilations douloureuses à la cire ou à la pince est maintenant révolu. Avec l’apparition de la technologie à la lumière pulsée, les séances dans les instituts de beauté ne seront plus que de lointains souvenirs. Zoom sur cette méthode qui devient une tendance chez les personnes en lutte permanente contre les pilosités désagréables.

 

Comment ça marche ?

Les appareils dotés de ce système embarquent une lampe émettant une lumière intense pulsée ou communément appelée IPL. Selon les créateurs, elle a pour but d’éradiquer les poils sur certaines parties du corps.

Similaire au mode opératoire d’un dispositif à laser, le spectre agit en profondeur et plus précisément au niveau de la racine. De cette manière, il grille le bulbe sous une température d’environ 70 °C et occasionne la désintégration de ce dernier, limitant ainsi les repousses. La mélanine, le pigment responsable des poils, assure le processus d’absorption du flash. Ce procédé contribue significativement à une chute naturelle des pilosités.

Contrairement au laser, cette méthode a pour particularité une zone de couverture plus étendue. Selon les modèles, elle occupe une largeur allant de 400 à 1200 nanomètres, ce qui la rend plus rapide en termes d’exécution de performances. Mais aussi, cette technique figure parmi les plus appréciées des connaisseurs du fait qu’elle est indolore. Lors de la pratique, il est probable que vous ressentiez quelques picotements, mais rien de bien méchant.

 

Ce qu’il faut savoir sur son efficacité

Les résultats optimaux de cette technologie ne sont visibles que sur certains types de peau et sous un contraste marqué du tissu cutané avec la couleur des poils. Celle-ci demeure opérationnelle sur les pigments noirs ou marron. Dans la majorité des cas, elle reste performante sur les phototypes d’indice 1 à 4. D’autres modèles parviennent à fonctionner sur les peaux qualifiées de légèrement bronzées.

Toutefois, le système IPL présente des failles sur les peaux trop foncées ou noires. Il devient également inopérant sur les pilosités blondes, rousses, grises et blanches.

Les professionnels recommandent un rasage, 2 à 3 jours avant l’usage de votre dispositif. De cette manière, les poils qui repoussent prendront un aspect plus sombre et seront donc mieux perçus au captage du spectre en question. Les résultats sont rapidement visibles. En raison de 3 à 5 séances, vous compterez sur l’élimination de 80 à 90 % des poils indésirables.

 

 

Dangers et contre-indications ?

Malgré son efficacité, la technologie à lumière pulsée comporte des désagréments d’utilisation. L’intensité produite par la lampe pourrait causer une sensibilité oculaire. À pleine puissance, elle risque même d’altérer les cellules de la rétine. De ce fait, le port de lunettes de protection est de mise pour préserver la santé de vos yeux.

Des rougeurs et des démangeaisons pourraient également affecter les peaux fragiles. Les personnes présentant des symptômes de diabète, d’épilepsie et de maladies cardio-vasculaires sont aussi tenues de ne pas utiliser ce type d’appareil. Il en est de même pour les femmes enceintes et les individus sous traitement antibiotique.

 

Les étapes du mode d’emploi

Les démarches d’usage de ces matériels varient d’un dispositif à un autre. Il est donc primordial que vous jetiez un œil sur la notice de l’appareil avant d’entreprendre une action quelconque. Toutefois, ce procédé s’applique à la majorité des cas.

Une séance d’épilation se doit d’être pratiquée dans les conditions d’hygiène satisfaisantes. Pour commencer, assurez-vous que la zone à travailler est bien propre et sèche, comme si vous sortiez de la douche ou du bain. Si vous possédez un bon épilateur à lumière pulsée filaire, positionnez-vous à proximité d’une source électrique pour éviter les encombrements. Pour un modèle rechargeable, faites en sorte qu’il dispose de l’énergie nécessaire pour finir votre activité sans anicroche, c’est-à-dire une trentaine de minutes à une heure environ.

Procédez ensuite à la sélection de l’intensité du faisceau en fonction de votre type de peau. Pendant l’opération, positionnez le matériel sur la zone à traiter. Si vous souhaitez passer d’un endroit à un autre, bougez lentement et progressivement. Il est déconseillé de revenir sur un point que vous avez déjà survolé.

Lorsque vous tenez l’appareil, la tête de celui-ci doit être en contact direct avec votre épiderme. À noter que les modèles perfectionnés dotés de capteurs restent inactifs s’ils ne touchent pas votre peau.

Si vous ressentez de légères piqûres, cela veut dire que vous avez choisi une puissance trop élevée et que votre tissu cutané a du mal à absorber. Il vous suffit de descendre d’un cran. Vous pouvez également vous tourner vers les crèmes anesthésiantes si vous redoutez toutes formes de picotements. 

 

 

Quelles sont les zones à privilégier ?

La technologie à lumière pulsée présente une efficacité indéniable sur les aisselles selon les tests des utilisatrices. Les spécialistes la recommandent aussi sur cette zone du corps, car elle y offre parfois des résultats définitifs ou de longue durée. Comptez 5 minutes pour réaliser une séance sous les bras.

Les jambes se trouvent dans la liste des parties de votre morphologie où la peau est la plus résistante face aux effets du faisceau. Pour les hommes soucieux de leur pilosité, sachez que l’appareil est également en mesure d’opérer sur les épaules, le dos ou encore le torse. 

L’épilation du maillot figure aussi dans le lot. Contrairement à la cire ou aux dispositifs électriques, cette technologie reste toutefois indolore. Pour une efficacité à toute épreuve, vous pouvez par exemple compter sur les performances des épilateurs Philips. La plupart possèdent un caractère polyvalent, pouvant agir sur ces différents endroits de l’organisme grâce à la présence de 4 têtes interchangeables, à adapter sur la zone en question. Veillez tout de même à ne pas l’approcher du visage, car la peau y est fragile et délicate.

 

 

Dernière mise à jour: 14.12.19

 

Les normes de beauté actuelle ne laissent pas de place à la pilosité, même moindre. Depuis des décennies, les poils incarnent la mauvaise hygiène de l’individu. Et ce sont surtout les femmes qui y sont allergiques. Heureusement qu’il existe de nombreuses solutions pour en venir à bout. L’épilation à lumière pulsée constitue un moyen efficace pour éradiquer ces maux.

 

De quoi s’agit-il ?

Cette technologie récente conditionne une épilation sans douleur aux effets probants et de longue durée. Elle a été inventée pour faciliter le quotidien des utilisateurs. Cette innovation implique le recours à des impulsions lumineuses à appliquer sur la zone à travailler. Simple à employer, elle ne demande pas l’aide d’une tierce personne pour réaliser les séances. On peut l’effectuer tout seul à la maison.

L’efficacité de cet outil est prouvée. Il détruit à 80 % des poils et rend plus fines et plus douces les nouvelles repousses. Chaque session ne dure qu’une trentaine de minutes pour traiter l’ensemble du corps. Cet appareil peut travailler toutes les zones couvertes mêmes les plus délicates comme les aisselles ou le maillot. Toutefois, il n’est pas conseillé de l’utiliser près des yeux ou des oreilles.      

 

Cette technologie convient à qui ?

La compatibilité de l’outil reste déterminante. En effet, les professionnels affirment que le résultat se distingue selon la personne. Cela dépend également de la marque et du modèle choisi. Chaque appareil offre des finitions différentes suivant la nature de l’épiderme de l’utilisateur. On parvient à plus d’efficacité sur une peau claire.

À cet égard, on constate que cet épilateur s’emploie sur une large variété de gens. Toutefois, la teinte de la peau et des poils constituent un critère important, à prendre en compte, dans la réussite du traitement. Dû au mécanisme de cette technologie, plus il y a de contraste entre la couleur de l’épiderme et celle du poil, mieux les rayonnements de l’appareil agissent.

Ainsi, le résultat de l’épilation sera plus probant sur une pigmentation naturelle cadrant dans le phototype I à IV. Les articles les plus performants peuvent traiter la peau classée dans la catégorie V. Les individus aux carnations blanches à marron peuvent recourir à cet accessoire. En outre, il reste également à préciser que cet équipement devient impuissant face aux poils blancs, gris, blond clair, roux.        

 

 

Sur quelle période se tient la thérapie ?

Encore une fois, cela dépend de chaque personne. Pour certaines, elle ne prendra que deux à trois semaines pour venir à bout des poils. Pour d’autres, cela demande plus de temps et de patience.  

En effet, les professionnels de la beauté conseillent un emploi fréquent pour commencer les soins. La pilosité ne va pas disparaître du jour au lendemain. Cela se déroule petit à petit. Dans l’ensemble, la période s’étale sur les six ou huit mois. Ainsi, une série de deux séances toutes les semaines convient au début. Après deux à trois traitements hebdomadaires, il est approprié de procéder à une pause de 10 à 15 jours pour laisser l’épiderme de respirer. Ensuite, prolongez l’usage de cet outil toutes les deux semaines.

Les résultats commencent à se révéler au bout de quelque temps. Au régulier, les poils vont finir par disparaître complètement. Et la repousse se tarde au maximum, et tout ça, sans la moindre douleur.

 

Pourquoi rester attentif aux cycles de vie des poils ?

Pour réduire au mieux les nouvelles apparitions, il s’avère évident de travailler la pilosité à une certaine phase de sa croissance. Ces indésirables passent par trois paliers différents. Le premier constitue le stade anagène. Il s’agit du début du développement de l’élément. Les bulbes se retrouvent coincés en profondeur. Et c’est le meilleur moment pour les faire disparaître via la technologie de la lumière pulsée de l’accessoire.

Quant à l’étape catagène, elle se traduit par la phase de transition des poils. Les cavités capillaires commencent à se décomposer de l’intérieur. Par la suite vient le dernier épisode, celui du repos avant la repousse. Ces deux périodes se déroulent durant le temps de pause 15 jours imposé obligatoirement entre les traitements. 

                 

 

Comment procéder ?

Avant de vous lancer, il s’avère important de respecter l’hygiène. Ainsi, prendre un bain ou une douche semble des plus appropriés. Ensuite, il faut sécher délicatement la peau sans la frotter. Le recours à des gels spécifiques n’est pas nécessaire.

Comme l’outil est muni de capteur, il détecte facilement les poils. Il suffit de le placer sur la zone et de le faire glisser en douceur. Le geste reste simple, mais précis. En une seconde, l’appareil vient à bout d’une soixantaine de follicules. Ainsi, il faut entretenir un mouvement en continu pour éviter les effets secondaires d’une trop longue exposition aux lumières pulsées.

Une fois la séance terminée, certaines femmes optent pour l’hydratation profonde de l’épiderme. Pour cela, elles ont recours à du lait corporel ou à de l’huile de coco ou d’amande douce. Cela permet également de calmer les éventuels picotements sur toute la surface traitée.   

 

Quelles précautions doit-on prendre ?

Pour se préserver au mieux, certaines exigences doivent être respectées. L’utilisation de lunettes de protection est de mise pour certaines technologies. Toutefois, cet accessoire devient facultatif pour les appareils hautement performants. Pour vous aider à faire le tri entre les articles, trouvez ici une sélection des meilleurs produits.

En outre, les fabricants livrent l’outil avec des consignes de sécurité et des modes d’emploi structurés suivant le modèle acheté. Ainsi, il faut rester attentif aux moindres directives inscrites dans ces renseignements. Pour le bien-être du consommateur, il s’avère important de respecter les intervalles de temps imposés entre chaque soin. 

Comme le traitement agit sur les bases des follicules capillaires, les risques d’infection s’accroissent si l’utilisateur s’expose au soleil après les séances ou si la personne entretient une mauvaise hygiène de vie. En dernier, il est strictement proscrit d’employer cet engin sur les grains de beauté, les zones tatouées, sur les cicatrices et aussi sur les varices.   

 

Dernière mise à jour: 14.12.19

 

La commercialisation de la lumière pulsée a débuté vers les années 90. À cette époque, seuls les centres de beauté s’en servaient pour l’épilation de leurs clients. En peu de temps, elle a connu un grand succès, grâce à l’effet permanent. Mais depuis l’utilisation par les particuliers, on a constaté divers inconvénients liés à ce produit.

 

Mais d’abord, comment ça marche ? 

Ce dispositif fonctionne avec la technologie IPL ou lumière intense pulsée. Il émet alors un spectre couvrant une surface de 1200 nanomètres au maximum pour travailler efficacement le visage, le maillot, les aisselles, les bras ou encore les jambes. Les flashs répandus chauffent alors les poils à haute température à la base. Après quelques séances, les poils deviennent donc plus minces et finissent par tomber. Au bout d’un certain temps, la repousse est ralentie, ce qui donne un effet permanent.

Il vous sera ainsi facile de traiter n’importe quelle partie de votre corps et de travailler rapidement lors de chaque séance, par rapport à une épilation normale. Sachez que 80 % de la pilosité sera retirée après un certain nombre de sessions. Dépendamment de l’appareil, on peut avoir un résultat après deux utilisations ou 8.

Au début, on nettoie et sèche convenablement la partie à traiter. Réglez l’intensité sur l’appareil et accolez-le à la peau, pressez sur le bouton de marche et déplacez-le comme avec un rasoir électrique. Par contre, vous finirez plus vite que si vous utilisiez ce dernier, car un seul passage suffit sur n’importe quelle zone.

 

 

Quelques inconvénients à ne pas négliger

Il va de soi que cet article ne présente pas seulement des avantages. Il faut aussi prendre en compte les points négatifs avant de s’en procurer.

Pour commencer, plusieurs séances sont nécessaires pour obtenir le résultat escompté. Si vous ne vous servez de cet appareil qu’une ou deux fois uniquement, vous aurez une poussée plus importante. Il faut donc débuter par une petite partie dans une région discrète pour déterminer si vous supportez les picotements. Si ce n’est pas le cas, revoyez l’intensité ou réexpédiez votre appareil au magasin.

Entre deux sessions, il faut compter plusieurs jours, voire des semaines pour que la peau puisse récupérer correctement. Cela évite des complications ou des brûlures indésirables. Attendez donc quelques mois avant de vous faire une idée fixe. Par ailleurs, il faut renouveler les traitements tous les 3 ans en moyenne. Comparée à la technologie laser, l’efficacité laisse encore à désirer.

En outre, l’utilisation sur les peaux foncées comme les blonds est moins active. Rappelez-vous que le concept à lumière intense pulsée repose sur la différence de couleur entre le poil et l’épiderme. S’ils ont à peu près la même, cela ne fonctionnera pas.

 

Quelles personnes ne peuvent pas s’en servir ?

À cause de la nature de l’appareil, l’épilateur ne convient pas à tout le monde. En effet, certains individus ne doivent en aucun cas user de ce dispositif. En raison de leur état, les femmes attendant un heureux événement ne peuvent pas l’utiliser. Les rayons pourraient causer des problèmes de santé au bébé ou encore à la mère. Une malformation risquerait aussi de se produire.

Une manipulation sur les diabétiques est également proscrite. La lumière pulsée chauffe les poils jusque dans les racines pour les tuer. Chez une personne avec ce type de problème, la chaleur intense engendrerait une blessure qui s’aggraverait continuellement. À un certain stade de la vie, les cellules humaines sont facilement influençables. On parle ici des adolescents qui ont moins de 20 ans, mais surtout les enfants. Cela cause toute sorte de maladies, telles que le cancer de la peau.

Les poils roux et les peaux mates, noires ou métisses ne peuvent pas non plus s’en servir. Une utilisation prolongée sur les personnes de ce genre entraînerait aussi des problèmes. Ce type de produit s’adapte surtout aux poils bruns et aux teints clairs.

Une épilation au niveau des cils n’est pas non plus recommandée. La proximité avec les yeux peut vous aveugler. Les lumières chauffantes risquent de toucher la rétine, ce qui l’endommagera de manière permanente. Si cela se produit, vous ne pourrez plus voir. Les zones à proximité des oreilles ne doivent pas non plus être épilées. Vous risquez en effet de causer des dégâts à votre ouïe. La membrane du tympan est assez sensible à la chaleur émise par le produit. Elle peut donc se fissurer voire se déchirer.

 

 

Se procurer un épilateur qui vous correspond 

Même si la technologie IPL présente des inconvénients, il est possible d’en minimiser certains. Pour cela, faites usage d’un modèle qui correspond le mieux à vos besoins. Le choix dépend évidemment de plusieurs critères.

Insistez donc sur la sécurité offerte, telle que le capteur de contact, le détecteur d’intensité lumineuse et le filtre UV. Assurez-vous que l’appareil convoité dispose de ces caractéristiques avant tout, pour préserver votre santé. Ensuite, déterminez votre type de peau et concentrez-vous sur cela. Dans la majorité des cas, cet appareil marche sur les teints très clairs à ceux mats. Si le vôtre est foncé, sachez que ce dispositif ne fonctionnera pas correctement. Il en est de même pour les poils gris, blancs et décolorés.

La polyvalence s’impose aussi lors de la sélection. Un épilateur multifonction attirera plus votre attention. Certains proposent à la fois une utilisation pour le visage et pour le corps. D’autres conviennent uniquement pour l’un des deux. Et afin de réduire les difficultés de manipulation, la maniabilité s’impose. La forme doit donc être ergonomique pour vous permettre de travailler aisément les parties les moins accessibles de votre corps.

Par ailleurs, vous avez ici une liste des meilleures offres du moment. Vous n’aurez alors qu’à vous baser sur les caractéristiques énoncées ci-dessus pour déterminer lequel saura vous combler. Effectuez aussi une comparaison des prix pour s’accorder à votre budget.