Dernière mise à jour: 21.11.19

 

La lumière pulsée reste encore assez délicate à manipuler pour les amateurs. C’est pourquoi les spécialistes conseillent de s’adresser à des salons professionnels. Elle permet de se débarrasser des poils des jambes, des aisselles, mais aussi du duvet. Toutefois, comme le visage est une partie des plus vulnérables, certains hésitent à utiliser ce type d’appareil dessus.

 

Pourquoi s’épiler le visage à la lumière pulsée ?

Comme il s’agit d’une plus petite partie par rapport aux jambes ou aux bras, on met beaucoup moins de temps pour en finir avec le visage.

Si vous souffrez fréquemment de poils incarnés ou de boutons sur la face, grâce à cette innovation, vous serez tranquille. Cela arrive en effet si vous avez l’habitude de les arracher à la pince et qu’ils se cassent. Après trois mois à la lumière pulsée, vous obtiendrez une peau lisse et propre de toute imperfection.

Néanmoins, les petites natures, autrement dit, les personnes à la santé précaire font bien de rester loin de cette technologie. Cette dernière peut en effet aggraver certaines maladies comme la coagulation, le diabète ou les plaies ouvertes. Si vous attendez un heureux événement ou que vous venez d’accoucher, cette technique d’épilation n’est pas non plus pour vous.

Comparée au laser, la lumière pulsée c’est une promenade de santé, car elle est totalement indolore. Si vous avez été traumatisé par les rasages en série avec des appareils électriques ou la cire, cette nouvelle méthode vous réconciliera de nouveau avec l’épilation. C’est aussi un signe que vous adoptez la bonne puissance. Si vous ressentez des douleurs assez prononcées au lieu de simples picotements, à peine perceptibles, cela signifie que la lumière est trop intense et que vous risquez fortement de vous brûler. Réduisez-la alors à la plus faible.

 

 

 

Qu’en disent les femmes ?

Celles qui souffrent d’un excès de pilosité ont été les premières gâtées par cette nouvelle technologie. Toutefois, il ne faut pas se ruer dessus pour autant. Vérifiez d’abord que l’appareil dont vous disposez convient pour le visage et tâchez de maîtriser toutes ses facettes, car la plupart des épilateurs de la grande distribution n’ont pas été élaborés à cet usage.

Le dessus des lèvres, le menton jusqu’aux oreilles ou encore le front constituent les principales parties souvent couvertes de poils. Le front représente encore un sujet largement débattu vu qu’il se rapproche assez des yeux et donc semble des plus dangereux. Un appareil capable de traiter une de ces zones est censé pouvoir les traiter toutes. Donc si vous désirez vous y mettre à deux, vous et votre conjoint, vous pouvez très bien vous prêter l’épilateur lumière pulsée moins cher à tour de rôle pour faire quelques économies.

Il arrive aussi que les femmes soient plus velues à un certain âge ou période de leur vie, dû aux hormones. Ne remettez donc pas tout de suite votre machine sur le marché après avoir terminé toutes vos séances. Toutefois, même si vos hormones sont à leur pic, il est tout à fait inutile de vous raser comme chez les hommes avec leurs barbes et leurs moustaches. Les poils du visage des femmes sont beaucoup plus fins et ne poseront pas de souci une fois l’appareil en marche. Et dans tous les cas, enfilez toujours les lunettes conçues à cet effet.

 

Qu’en est-il chez les hommes ?

Quelques hommes vivent le rasage de la barbe comme une expérience des plus amères. En effet, le rasoir coupe, la peau s’irrite, alors qu’ils doivent s’y mettre tous les deux à trois jours minimum. Rajouté à cela, des poils incarnés apparaissent presque sur toute la surface rasée, ce qui constitue un visuel très peu esthétique, mais aussi douloureux pour le principal concerné. Toutes ces raisons poussent les messieurs à adopter la lumière pulsée actuellement. Si vous avez une barbe ou une moustache, n’oubliez pas de la raser avant de toucher à l’épilateur.

Certains doutent de cet appareil, car après plusieurs séances, ils constatent des poils pousser aux alentours. Cela dit, ils oublient vite que le dispositif n’est pas passé dessus. Il ne faut pas non plus oublier que les poils et les grains de beauté ne poussent pas tous au même moment et qu’à des périodes insoupçonnées, ils apparaissent comme par magie. C’est pourquoi nous vous recommandons de toujours conserver votre épilateur : vous en aurez besoin au fil des années pour faire la guerre aux poils.

 

 

Tous les épilateurs de ce type conviennent-ils pour le visage ?

Déjà jetons un coup d’œil à la fenêtre d’épilation. Elle doit être la plus petite possible pour ne pas dévier sur les yeux ou d’autres parties du visage qui n’ont pas de poils. On entend par là 2 cm de long et 1 cm de large. Celles-ci risquent en effet d’occasionner des brûlures si elles sont plus volumineuses. Sur le marché, on remarque des modèles pour le corps et pour le visage avec têtes interchangeables des plus pratiques. N’hésitez donc pas.

Un spécimen à l’intensité réglable sur une large plage vous met également à l’abri des lésions. Donc, ne cédez surtout pas à la tentation d’utiliser le même épilateur avec lequel vous traitez vos aisselles ou vos demi-jambes sur la figure.

 

Comment s’y prendre alors ? 

En guise de préparation, restez à l’ombre 2 ou 3 jours avant la fameuse séance à la lumière pulsée. Mettez un chapeau qui vous couvre tout le visage lorsque vous sortez, et ne lésinez pas sur les écrans solaires. Effectivement, sur une peau bronzée, le concept ne fonctionnera pas convenablement.

Ne restez pas plus de 5 secondes sur une zone en particulier, déplacez l’épilateur en permanence. Comme il s’agit de la peau du visage, fine et fragile, elle est beaucoup plus exposée. De même l’opération sur tout le visage devrait vous prendre 90 secondes tout au plus.

Pour plus de sécurité, placez-vous devant le miroir avant de commencer. Ainsi vous repèrerez précisément la position de la fenêtre sur votre visage et n’aurez pas l’impression de procéder à l’aveugle.