Dernière mise à jour: 01.12.22

 

Q1 : Comment faire de l’huile de coco ?

Il est parfois presque impossible de se décider sur où acheter une nouvelle huile de coco, que certaines préfèrent en fabriquer elles-mêmes. Une noix de coco mûre vous suffira à en faire assez. Fendez-la en deux, et grattez la chair toute blanche à l’aide d’une cuillère métallique ou d’une spatule en bois. Il vous faudra de la force dans les bras, car l’opération se révèle assez musclée. Découpez la chair grâce à un couteau tranchant en plusieurs morceaux que vous allez ensuite mixer avec quelques cuillerées d’eau. Une fois que vous obtenez des râpes de coco passez au tamis en recueillant le lait de coco dans un récipient.

Quant à la chair, versez-la dans une mousseline et tordez pour en tirer tout le jus comme si vous essoriez la lessive. Une fois terminé, jetez la pulpe et conservez le lait 24 heures sans y toucher au réfrigérateur ou au frais. Débarrassez-vous du lait caillé et gardez le reste. Faire appel à de l’huile de coco liquide ou solide dépend entièrement de l’utilisation prévue. En cuisine au moment d’en mettre dans la poêle, il n’y a aucun souci à ce qu’elle soit compacte. Par contre, pour un massage, vous devrez la liquéfier en la réchauffant.

 

Q2 : Où puis-je trouver de l’huile de coco pour les cheveux ?

Les supermarchés en vendent, les boutiques bio, ainsi que celles en ligne. Quelques pharmacies et parapharmacies sont aussi fans de ce produit. Il est alors vital de bien la choisir au risque de nuire à votre santé. Priorisez les huiles vierges sans la moindre trace de pesticides ni d’autres éléments nocifs pour la peau, les cheveux et l’organisme. Elles peuvent coûter un peu plus cher que les versions raffinées, mais sur le long terme, elles vous le rendront bien.

 

Q3 : Que commander : huile de coco ou huile d’olive ?

Comme l’huile de coco, l’huile d’olive prévient de nombreuses maladies du cœur, le cancer, Alzheimer et Parkinson. Si vous en ajoutez deux cuillerées à soupe par jour dans vos salades ou vos préparations, vous réduirez votre cholestérol. Bien sûr, il vous faudra modifier légèrement votre alimentation et favoriser les viandes blanches comme le poisson, les fruits, les légumes, et bannir certains comme la viande rouge pour obtenir de meilleurs résultats.

Du côté de l’huile de coco, ses effets sont davantage orientés vers la beauté et la saveur dans les plats. En cuisine par exemple l’huile de coco peut être portée à des températures de cuisson plus élevées que l’huile d’olive. Donc si vous souhaitez avoir de beaux cheveux, une peau et des lèvres bien hydratées, une peau souple et éclatante, remettez-vous-en à la seconde option.

Q4 : Beurre de karité ou huile de coco : comment se décider ?

Le beurre de karité compte tellement de vitamines et de vertus qu’il ne quitte plus les foyers. Il a quasiment les mêmes propriétés que l’huile de coco, c’est-à-dire qu’il nourrit, hydrate, apporte douceur et brillance. Il vient à bout des eczémas, des irritations, des crevasses, donc est idéal pour les mamans. C’est une excellente alternative pour cicatriser plus rapidement en cas de lésions.

Les hommes comme les femmes utilisent également ce produit au moment de se raser et de s’épiler. Il apaise la peau. On l’applique sur les cheveux ou pour calmer les douleurs et blessures musculaires ou articulaires contractées pendant le sport. Il joue aussi le rôle de crème solaire, et c’est la meilleure arme pour faire disparaître les vergetures post-grossesse.

 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES