Dernière mise à jour: 16.05.21

 

La chute des cheveux peut provoquer certaines influences psychologiques chez certaines personnes, comme le manque de confiance. En perdre quelques brins relève du principe de la nature, mais il est possible d’en perdre beaucoup plus. Pour y remédier, prenez-en soin quotidiennement, et adoptez une règle de vie dans cet objectif.

 

Détectez la cause de la chute des cheveux

Si vous constatez que vos cheveux restent sur vos brosses, peignes ou même dans la main après chaque coiffage, vous devez prendre le temps de quantifier cette chute. En effet, vous n’avez aucune raison de vous alarmer si le nombre n’est pas excessif. En effet, les cheveux suivent également un cycle de vie naturel, et il est tout à fait normal de perdre jusqu’à cent brins par jour, pour permettre la nouvelle repousse des cheveux. Pour en avoir le cœur net, pensez à nettoyer le matériel que vous utilisez, pour bien voir le volume qui reste entre les dents de votre peigne par exemple.

Si vous remarquez cependant que le nombre est beaucoup plus important, vous pouvez  conclure que vous souffrez effectivement d’alopécie, plus connue sous son appellation commune de chute de cheveux. Mais même dans ce cas de figure, vous ne devez pas vous affoler, car plusieurs solutions s’offrent à vous. Pour vous assurer d’adopter et d’appliquer celle qui correspond à la nature de votre problème, vous devez d’abord trouver l’origine de votre perte de cheveu. En effet, seule cette détection vous permet de prendre connaissance des traitements que vous devez appliquer. Dans ce contexte, voici les principales causes qui pourraient favoriser des cheveux qui tombent de manière excessive.

 – La vieillesse

Passé un certain âge, tout le monde sans distinction de sexe s’expose à ce que l’on appelle une alopécie androgénétique, ou tout simplement la calvitie. Cette situation se caractérise par une extinction de plus en plus accentuée des follicules pileux. Ceux-ci meurent et ne se renouvellent plus, et les cheveux tombés ne sont donc plus remplacés. La surface couverte devient ainsi de plus en plus clairsemée, jusqu’à devenir totalement dégarnie. Même si cette situation peut sembler inévitable, il est toujours possible d’apporter des mesures correctives pour retarder l’échéance.

 – La nature du cheveu

En fonction de l’origine ethnique, de la tendance culturelle ou de divers facteurs de vie dans lesquels vous évoluez, vous pouvez également subir la mauvaise expérience des cheveux qui tombent. Plus concrètement, vous avez la possibilité de voir vos brins de cheveux vous rester dans la main, si ceux-ci sont trop gras ou trop secs. Dans le premier cas, l’excès de sébum secrété par les follicules pileux rend la kératine fragile. Le bulbe de chaque brin de cheveu peut ainsi sortir et s’arracher du cuir chevelu au moindre passage de la main ou d’un peigne.  

A contrario, les cheveux secs souffrent d’une insuffisance d’apports nutritifs destinés à renforcer la souplesse et la brillance des cheveux. Le bulbe devient ainsi atrophié et ne nourrit plus suffisamment le brin de cheveu, qui se dessèche au fil du temps. Cette fois, passer la main ou le peigne le cassera plus facilement, vous devez donc procéder avec  attention pour limiter le souci.

 – Le changement de saison

Comme le renouvellement naturel de certaines formes de vie animales ou végétales qui se produisent à des périodes spécifiques, les cheveux chez l’être humain s’y prêtent également. Pour ce faire, les plus anciens doivent tomber pour laisser la place aux nouvelles pousses. Cette situation se produit généralement en automne et au printemps. Mais combien de cheveux perd-on par jour durant ces périodes ? Entre cinquante à cent brins, selon les spécialistes. Au-delà de cette quantité, vous pourriez être sujet à une pathologie qui couve ou déjà développée, ou un stress puissant.

 – Les bouleversements hormonaux

Cette rubrique explique en particulier la perte de cheveux chez la femme. En effet, en fin de grossesse par exemple, les hormones ne sont pas encore tout à fait revenues à leur état normal. Cet affolement biologique crée des désordres psycho-physiques, qui favorisent la mort rapide des  cellules capillaires, et donc la chute du cheveu en conséquence. Un autre exemple se matérialise par l’arrivée de la ménopause. La chute de cheveux peut accompagner tout le désordre qu’elle vit à cause de ce changement.

 – Les maladies et les traitements médicamenteux

L’un des derniers facteurs susceptibles de vous faire perdre vos cheveux se représente par certaines maladies auto-immunes comme la pelade. Celle-ci se reconnaît par la dégarniture de certaines parties du cuir chevelu, et l’apparition de plaques. De même, certains types de médicaments agissent également en tant qu’activateurs de la perte  de cheveux.

 

Appliquez le traitement adapté

Avant de vous ruer sur les produits et autres recours pour tenter de retrouver votre belle toison, pensez à effectuer des séances de relaxation. En effet, une période de stress émotionnel met systématiquement votre système pileux en arrêt de croissance, et les cheveux cessent de pousser. Ils entrent même en phase de repos à une période où vous n’y pensez pas, et quelques mois plus tard, ils vont commencer à tomber. La calvitie de la femme peut alors être évitée en choisissant une méthode de relaxation comme le yoga ou toute autre activité sportive modérée.

En complément de la relaxation, vous pouvez opter pour l’utilisation de divers produits conseillés et adaptés à chaque cas de figure, selon le cas qui vous pousse à le faire. Vous pouvez par exemple opter pour l’application de soins capillaires enrichis en vitamine pour cheveux ou en oligo-éléments qui peuvent aider à soigner vos cheveux. Ces derniers seront ainsi soignés dans toutes les parties, à savoir la racine, le corps et la pointe. Vous n’avez pas forcément besoin de recourir aux produits industriels, vous avez l’opportunité de disposer de plusieurs autres alternatives naturelles.

Par ailleurs, une solution à adopter pour fortifier les cheveux et les empêcher de tomber se matérialise également par l’adoption d’une alimentation équilibrée. En effet, une nourriture propre et saine contient tous les nutriments dont le corps humain a besoin, y compris pour empêcher la perte de vos cheveux. De plus, cette solution figure parmi les plus faciles et les moins chers à adopter.

Enfin, un dernier point et non le moindre pour le traitement de la chute de cheveux consiste à adopter un mode de vie sain. Cette procédure est simple et ne vous coûtera rien, puisqu’il suffit de mettre de l’ordre dans votre intérieur, puis de manger comme il se doit suivant la recommandation d’un repas décent. Enfin, veillez à respecter le nombre d’heures optimales pour votre santé en général, et celle des cheveux en particulier.

Apportez les soins nécessaires

Comme le reste de votre corps, vos cheveux ont besoin d’être choyés et entretenus pour continuer à exprimer leur bonne santé, entre éclat et brillance, solidité et douceur. Si vous voulez savoir comment faire repousser les cheveux de la meilleure manière, le premier pas consiste à les coiffer sans tirer les pointes. Vous devez également éviter les coiffures tirées comme les tresses ou les chignons, qui feront tout sauf faire repousser les cheveux. Limitez, voire évitez les élastiques ou autres types d’attache.

Ensuite, si les produits naturels ne vous tentent pas trop, vous pouvez toujours compter sur les cosmétiques. Le traitement de la chute de cheveux nécessite dans ce cas une certaine procédure, qui commence par un lavage à exécuter en fonction de votre type de cheveux. Pour une chevelure grasse par exemple, vous devez commencer par un nettoyage du cuir chevelu. Passez votre shampoing anti-chute en laissant la mousse s’occuper des longueurs durant le rinçage. Un petit massage crânien peut également vous être bénéfique dans cette opération contre la chute de cheveux.

Après le rinçage à l’eau tiède, vous pouvez passer à la phase de l’application du masque pour cheveux pour soigner une alopécie naissante. Si vous ne voulez pas vous ruiner en magasin avec des produits industriels, voici une méthode simple et peu coûteuse pour le fabriquer vous-même. Vous aurez besoin de deux jaunes d’œufs, deux cuillérées à soupe de miel liquide, 2 de cognac et une d’huile d’olive. Mélangez bien le tout, puis appliquez-le sur votre chevelure humide. Massez délicatement, puis couvrez votre tête avec une serviette chaude pendant 30 minutes à 1 heure. Rincez ensuite le masque à l’eau tiède.

La dernière étape pour lutter contre la chute de cheveux, après le lavage et les soins, concerne le séchage. L’idéal consiste toujours à envelopper votre tête dans une serviette bien moelleuse et de tapoter, mais surtout pas tirer. Seulement, vous devrez disposer d’un temps conséquent pour cette opération. En alternative, vous pouvez opter pour le sèche-cheveux, moyennant une certaine précaution d’emploi. De préférence, activez la fonction air froid pour vous en servir. En effet, l’utiliser normalement avec son souffle chaud peut constituer un facteur aggravant l’alopécie. Pour finir, pensez à utiliser une vitesse modérée. 

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments