Dernière mise à jour: 01.12.22

 

Q1 : Comment trouver un lisseur qui n’abîme pas les cheveux ?

Dans n’importe quel guide d’achat pour les meilleurs lisseurs, on vous conseillera de d’abord déterminer la nature de vos cheveux. C’est seulement après que vous déciderez de la puissance adéquate et farfouillerez dans un comparateur de prix. S’ils sont fragilisés et secs, n’allez pas au-delà d’une centaine de degrés Celsius. Les cheveux normaux peuvent encore supporter environ 150 °C.

Des technologies comme la vapeur chez un lisseur semblent le meilleur parti pour préserver ses cheveux tout en arborant un look correct tous les jours. L’eau évite le contact direct des fibres capillaires avec les plaques à haute intensité et les hydrate en même temps. Les marques les plus audacieuses trempent même les leurs dans des huiles essentielles qui font leur travail une fois réchauffées. Elles renforcent et gorgent la tige capillaire de nutriments.

 

Q2 : Comment se lisser les cheveux sans lisseur ?

Exposer sa chevelure un peu trop souvent à la chaleur du fer ou du séchoir risque de lui nuire plus que de lui faire du bien. Alors, quelles solutions adopter lorsque recourir au lisseur nous est interdit ? C’est simple et efficace. Après un lavage au shampoing, vous démêlez bien vos cheveux et les séparez en plusieurs mèches grâce à des élastiques ou des pinces. Faites-en par exemple deux sur chaque côté ou trois avec la raie au milieu et trois à quatre mèches derrière.

Partez ensuite d’un côté vers l’autre ou de l’arrière vers l’avant par mèche et assurez-vous que chacune fasse un tour complet du crâne. Aplatissez au maximum et fixez à l’aide d’attaches pour cheveux. Si besoin, humidifiez au fur et à mesure pour ne pas que ces derniers gonflent en séchant. Une fois que vous les aurez toutes bien rangées sur votre tête, recouvrez le tout d’un filet. Prenez-vous-y le soir au coucher et vous démêlez dès le réveil. Afin d’éviter que vos mèches ondulent pendant la douche, appliquez un peu de soin anti-frisottis et le tour est joué.

Q3 : Brosse lissante ou lisseur ?

En réalité, brosse lissante et lisseur se ressemblent plus ou moins si l’on tient compte des températures, des revêtements, des technologies embarquées et du fait que toutes les deux peuvent traiter les cheveux mouillés ou secs. À part les picots de la première qui lui permettent de démêler en même temps que de satiner, les effets produits diffèrent à quelques détails près.

Si l’on se montre vraiment exigeant sur le résultat et qu’on souhaite obtenir des cheveux ultra lisses et plats en un temps record et des cheveux bien tenus sur la durée, rien ne vaut le lisseur. Par contre, ce n’est pas tout le monde qui apprécie ce style de coiffure. Pour lui donner un peu plus de volume ou se procurer un effet naturel, la brosse lissante reste le must.

 

Q4 : Comment nettoyer son lisseur ?

Récurez toujours votre lisseur froid et hors tension. À l’aide d’un chiffon ou de coton sur lequel vous aurez versé de l’alcool à 90°, essuyez délicatement les plaques. Supprimez toute aspérité, tache et autres dépôts de produit de cheveux. Laissez ensuite votre lisseur branches ouvertes à l’air libre avant de le refermer et de le ranger.

 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES