Dernière mise à jour: 22.11.19

 

Les cheveux valent de l’or, c’est pourquoi il est primordial de les conserver et de les embellir à la fois. Pour cela il vous faut les lisser avec le bon matériel, les produits adaptés et la bonne technique. Mais avant d’attaquer, sachez a priori la nature de votre chevelure.  

 

Connaitre la nature de ses cheveux

On peut classer en 4 catégories bien distinctes la nature de la chevelure dont les lisses, les ondulés, les frisés et les crépus. En conséquence, la méthode d’entretien n’est pas la même pour chaque type. Des cheveux raides au crépus, la même technique peut très bien fonctionner chez les uns, mais faillir chez les autres. Comme quoi, il est nécessaire de repasser plusieurs fois sur la même zone quand on est en présence de frisettes. À l’inverse, la même pratique est déconseillée quand il s’agit de toison raide ou ondulée.     

Et pour compléter le tout, chaque type présente au moins trois nuances assez palpables (un peu, beaucoup… à l’extrême). Alors, l’entretien se doit de toujours être très pointilleux.     

 

 

1-User du bon matériel

Le matériel importe grandement quand il s’agit de lisser convenablement ses cheveux. Ainsi, il faut se tourner vers les équipements professionnels. Certes, ils coûtent largement plus que le standard, cependant, leurs performances comme leur confort sont inégalés. Les lisseurs de grande qualité sont munis de plaques de qualité. C’est la partie métallique du lisseur qui se met au contact des cheveux une fois réchauffée. Dans l’univers du haut de gamme, celle-ci est conçue à partir de titane, de tourmaline ou de céramique. Là les cheveux ne risquent pas de s’y coller sauf si l’on pousse la température à son summum de manière volontaire.     

Les lisseurs bon marché fonctionnent plutôt bien et offrent un lissage plutôt correct si ce n’est les effets négatifs. On peut facilement se brûler la crinière avec de tels appareils puisque, leurs plaques peuvent être de qualité médiocre et ne chauffent pas uniformément sur toute la longueur.     

Le bon matériel rime aussi avec thermostat réglable. La différence de températures chez un modèle spécifique constitue une nécessité si l’on veut lisser sans abîmer. La sensibilité à la chaleur est spécifique pour chaque toison. On peut facilement nuire aux cheveux lisses à 200 °C sans pour autant affecter les cheveux crépus, d’où l’intérêt de cette option.

 

2-La bonne technique

La première règle est de ne jamais lisser les cheveux trempés. Il faut qu’ils soient assez secs avant de procéder. Ensuite, démêlez bien le tas et appliquez un produit approprié.   

Après, coiffez à la bonne température. Pour cela, la chaleur favorable pour lisser est de 170 °C pour les cheveux lisses contre 230 °C pour les coupes afros et volumineuses. Concernant les cheveux ondulés et frisés, 180 à 210 °C conviennent selon le degré d’ondulation.  

Autre précaution, évitez de recourir à cette pratique tous les jours. La chaleur intense dégagée par le lisseur abîme les cheveux. À force d’être disciplinés fréquemment de la sorte, ils deviennent secs et de plus en plus cassants. C’est pourquoi il est préférable de procéder à une fréquence de 1 fois tous les deux jours au maximum. Pour limiter les dégâts, lors de séances qui se suivent, il vaut mieux retoucher les bords plutôt que de tout reprendre dès le début sur l’ensemble.

 

3-Le produit adapté

Pour atténuer l’impact du lisseur sur les cheveux, l’usage de produits de soin est indispensable.

Faites appel au shampoing lissant au moment du lavage du cuir chevelu. Après le séchage, il convient d’appliquer un mélange adapté tel que le sérum anti-frisotis. Il détend et conserve la chevelure avant, pendant et après le lissage. Et pour les crinières vraiment sèches, le soin capillaire ou l’huile de coco exerce plusieurs bienfaits. Il les hydrate et leur donne un peu de masse ainsi qu’une touche de brillance. Cependant, plusieurs jours d’aspersion à l’avance sont recommandés afin d’avoir un bon résultat.    

 

4-Le Kardoune

Il est tout à fait possible de lisser sans faire appel au lisseur grâce à la technique du Kardoune. Tirant son origine d’Algérie, ce procédé consiste à serrer les touffes avec un long ruban. Pour y parvenir, il faut réaliser une queue-de-cheval à partir de cheveux propres et débarrassés de toute humidité. Ensuite, enroulez progressivement la ficelle sur toute la longueur de la queue. 

Serrez fermement pour tenir le plus droit possible les cheveux. Simultanément, les deux bouts du ruban doivent être fixés avec de l’adhésif au risque de se détacher. Ôtez le ruban après une nuit de sommeil et admirez le lissage Kardoune. Le seul hic : seule la partie ficelée dont la queue-de-cheval profite de la technique. Du coup, si vous avez une longue chevelure, épaisse qui plus est, vous risquez d’y passer des heures.

 

 

5-La technique du foulard

La technique du foulard est l’un des moyens les plus rustiques qui soient. Si l’usage du lisseur peut fragiliser les cheveux, ce procédé n’affecte aucunement leur bien-être. Pour ce faire, il vous faut un peigne et un foulard assez grand qui peut couvrir l’intégralité de votre tête. Après avoir lavé vos cheveux, peignez de gauche vers la droite ou le sens inverse de sorte à ce qu’ils s’entassent circulairement. Puis, tenez l’ensemble avec l’écharpe durant toute une nuit. Le lendemain, vos cheveux seront plus lisses sans l’intermédiaire d’un lisseur. Pour plus d’efficacité et de brillance, appliquez de l’huile entièrement naturelle avant de plaquer.

Le petit bémol avec le foulard est qu’il est réservé pour les personnes aux cheveux ondulés et plus ou moins frisés. Cette technique n’est d’aucune efficacité sur les cheveux crépus. C’est pourquoi, ils sont tenus de passer aux lisseurs ou aux lisseurs vapeurs.        

 

6-Lisseur à vapeur

Pour simplifier les choses et coiffer sans provoquer de dégâts, le lisseur qui utilise la vapeur reste la meilleure des solutions. Compatible à tous les types de cheveux, il arrive à lui tout seul à lisser correctement. De plus, il agit comme une brosse et démêle en mèches les cheveux.    

Cet appareil se sert de la vapeur qui est d’autant plus efficace que les plaques chauffantes. En conséquence, les cheveux sont traités rapidement et l’efficacité est garantie sur plusieurs jours. Toutefois, le prix du lisseur est à revoir afin d’intéresser plus de monde.