Dernière mise à jour: 02.06.20

 

Les cernes font partie du quotidien d’un grand nombre de gens. En effet, avec le rythme effréné entre travail, famille, vie sociale, et toutes les soirées à regarder des séries sur Netflix, on doit bien s’attendre à voir ces petites poches apparaitre sous nos yeux. Heureusement, l’anticerne permet de les dissimuler en quelques gestes. Mais encore faut-il bien le choisir. Voici les astuces pour les peaux mates.

 

Le maquillage selon la couleur de peau

Comme dans plusieurs cas de figure, l’expression « tout n’est pas toujours blanc ou noir » prend tout son sens dans le maquillage. En effet, chez les peaux dites noires, il existe encore de nombreuses carnations de la caucasienne à l’ethnique. Il faut donc faire attention, car certaines couleurs ne vont pas forcément à d’autres.

Les peaux tirant vers le clair ou le blanc peuvent foncer sur les anticernes rosés ou beiges. Si vous appartenez à la catégorie un peu plus foncée qui suit, avec des cernes verts ou bleutés, tournez-vous vers l’orangé, mélange du jaune et du doré. Aux belles femmes en noir chocolat ou ébène par contre, on leur recommande le rouge, le jaune ou l’abricot.

Afin de ne pas jeter votre argent par les fenêtres, assurez-vous que vos fards à paupières, vos rouges à lèvres, vos gloss, et vos blushs soient bien riches en colorants et agents fixants. Les peaux mates absorbent plus que celles blanches. Ainsi, même si vous tombez sur le meilleur anticerne, s’il n’est pas assez pigmenté, il finira toujours par griser ou changer de couleur au fur et à mesure que vous le portez.  

Le nude : la tendance au quotidien

Celles qui veulent masquer leurs imperfections et afficher un maquillage léger pour les activités de tous les jours optent souvent pour le nude. On sélectionne ainsi des couleurs qui se rapprochent le plus de son teint, que ce soit pour le visage en général (et donc le fond de teint), mais aussi pour les paupières, les pommettes et les lèvres. Le but reste d’illuminer les traits, qu’on ait la peau blanche ou noire.

On applique alors une poudre qui au contraire révèle les atouts de la face, ou qui fait croire qu’on a passé quelques heures au soleil au bord de l’eau. Quand on parle de nude, on n’est pas tenu de sélectionner du marron ou du doré pour ses paupières. On peut très bien s’autoriser le bleu, le vert, ou encore le violet. Prenez une couleur claire au-dessus (sans parvenir jusqu’à l’arcade sourcilière) et assombrissez au fur et à mesure que vous descendez vers les cils.

Beaucoup corrigent leur teint pâlichon avec un bon make-up. Comme pommettes, il n’est pas question pour les peaux mates d’opter pour du rosé. Préférez plutôt l’orangé, voire le doré. Tout ce qui est abricoté ou prune, ça leur va à coup sûr.

 

Le secret de la réussite : le dosage

Il n’est pas toujours évident de se retrouver entre demi-tons, ton clair, ou encore foncé. Pour vous simplifier la tâche, essayez juste de prendre la couleur à demi-niveau plus clair que la vôtre. Mais attention, si votre couleur d’origine est plus foncée que votre fond de teint, balancez avec un anticerne plus lumineux.

Référez-vous à une roue chromatique ou un générateur de palettes si besoin. Vous pourriez être amené à prendre un modèle tout à fait inapproprié sans l’aide de celui-ci. N’hésitez pas à mélanger deux couleurs pour obtenir l’idéale si vous ne trouvez pas sur le marché celle qui correspond à votre carnation.

Pour trouver ce qu’elles cherchent du premier coup, les plus malines jettent un coup d’œil du côté de certaines marques connues comme Yves Rocher, Maybelline, Iman, Kiko, Bare Minerals, Sleek, Urban Decay, ou encore Pb Cosmetic.

 

Harmoniser l’anticerne avec le reste du maquillage

Au rayon crayons et rouges à lèvres, les peaux métisses affectionnent des couleurs comme le beige ou le rose brun pour le premier et du rouge vif ou brique, du noir, du marron, ou du bleu pour le second.

Quant aux ombres à paupières, les couleurs discrètes à porter tous les jours tournent autour du doré toujours, du noir, de l’orangé, du violine, et du bordeaux. Certaines commettent la grossière erreur d’appliquer du blanc ou encore du beige dessus, mais l’écart se voit trop, et fait mal aux yeux.

 

Appliquer son anticerne

N’y allez jamais trop fort dès les premières applications au risque de gâcher du produit et le résultat par la même occasion. Utilisez votre auriculaire pour prélever un peu de votre anticerne et en poser suivant la forme de la poche sous l’œil en question (c’est-à-dire formez un demi-cercle en partant du haut de la pommette vers le coin extérieur de l’œil). 

Si vous êtes adroit, rien ne vous empêche de directement tamponner le tube sur l’endroit. Appuyez à peine pour faire sortir le produit. Ensuite, répartissez avec l’éponge ou le beautyblender dans le même mouvement. Précédez toujours l’anticerne du fond de teint et du correcteur, afin d’optimiser la fixation.

Si vous avez plusieurs taches placées à des endroits différents sur le visage, prenez plutôt une crème qui fasse le même travail. Les textures poudreuses se logent rapidement dans les plis ou ridules et les accentueront. Si vous ne maîtrisez pas encore tout à fait l’art du make-up, favorisez les produits faciles d’application tels que les gloss. Il est préférable de procéder par étape et non de recouvrir toute la zone comme avec un fond de teint.

Éviter certaines erreurs courantes

Votre anticerne tiendra mieux avec une poudre légère à grain fin en dessous. Si vous ne la choisissez pas translucide, elle aura du mal à passer inaperçue sur votre visage. Certaines personnes non habituées au maquillage ou qui n’ont pas beaucoup de temps devant le miroir négligent l’étape du correcteur et passent tout de suite à l’anticerne. 

Dans le cas où vous n’avez pas beaucoup de taches marquantes sur cette zone, ce n’est pas grave. Par contre, si on y voit des rougeurs et des zones plus sombres que d’autres, le correcteur vous sera sûrement d’une grande aide.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments