Dernière mise à jour: 29.06.22

 

Se maquiller quotidiennement demande beaucoup de temps, mais surtout d’agilité. C’est pourquoi de plus en plus de femmes se tournent vers le maquillage permanent et semi-permanent. Sourcils, lèvres, contour des yeux, grains de beauté, tout le visage y passe ! Les détails concernant cette tendance inhabituelle, mais efficace.

 

Maquillage permanent, qu’est-ce que c’est ? Que veut dire permanent ?

Le maquillage permanent, ou plus exactement le maquillage semi-permanent est un procédé plus ou moins similaire au tatouage. Sa technique consiste à insérer des pigments colorés dans la surface de la peau via de fines aiguilles afin de mettre en valeur certains traits du visage. Le but étant de donner un effet naturel, les pigments sont insérés dans les couches superficielles de l’épiderme. Ainsi, la personne aura l’air maquillée même au réveil.

Le terme « permanent » n’est pas tout à fait vrai dans ce cas de figure, car au fil du temps, les dessins vont finir par s’estomper suite à la régénération des cellules. Des retouches peuvent donc s’avérer utiles après quelques mois ou années. Maquillage permanent de sourcils, des lèvres ou des yeux, le résultat peut être bluffant, à condition qu’il soit effectué par un professionnel qualifié. Il est aussi indispensable d’appliquer les protections et les soins nécessaires pour assurer sa longévité.

Les différents types de maquillage permanent

Pour embellir le visage, les professionnels de la beauté ne manquent pas d’imagination. Voici quelques alternatives pour une mise en beauté parfaite sans utiliser des pinceaux de maquillage :  

 

Le tatouage sourcil et le micorblading

Plusieurs options sont possibles pour dessiner des sourcils permanents : d’un côté, il y a le tatouage et de l’autre le microblading. Ces méthodes ayant pour objectif d’unifier les sourcils pâles ou clairsemés.

Le tatouage en particulier s’effectue avec un appareil mécanique de précision qui prend en compte l’épaisseur de la peau. La machine dépose alors des pigments de manière uniforme afin de reproduire les effets d’un crayon à sourcils.

Le microblading quant à lui est une opération plus sophistiquée qui nécessite plus d’habileté. Il consiste en effet, à faire un tatouage sourcils poil par poil. Il s’apparente ainsi à la calligraphie et donne un effet plus naturel et plus subtil. Pour sa réalisation, le professionnel doit s’équiper d’outils spécifiques d’une grande précision, dont un stylo muni d’aiguilles très fines.

Celui-ci étant associé à l’utilisation de pigments naturels pour assurer un rendu esthétique et réaliste. Contrairement au tatouage, le microblading n’est pas tout à fait permanent et s’estompe au bout de 6 à 18 mois après son application. Un suivi régulier est donc nécessaire pour l’obtention d’un résultat satisfaisant. Une retouche est d’ailleurs nécessaire toutes les 4 à 6 semaines.

Si le tatouage classique coûte entre 250 et 400 euros et dure entre 1 et 1 h 30, le microblading quant à lui coûte environ 500 euros et les retouches entre 200 et 400 euros. Le traçage sourcil prendra entre 2 à 3 heures.

 

Le maquillage semi-permanent des yeux

Outre le maquillage semi-permanent des sourcils, il est également possible d’embellir le regard en redessinant les cils et les paupières. Au niveau des cils, il est possible d’augmenter leur densité grâce à un mascara permanent ou de faire des yeux de biche en dessinant un trait de eye-liner permanent au coin externe de l’œil, sur la partie supérieure ou inférieure de celui-ci suivant sa forme.

Pour les paupières en revanche vous pouvez choisir un tatouage ombre. Cela donnera plus de profondeur au regard. À savoir que pour le tatouage d’ombre à paupières, les déclinaisons de couleurs sont hautement variables. L’esthéticienne peut d’ailleurs jouer sur plusieurs palettes de coloris.

Contrairement au sourcil tatoué, le maquillage permanent des paupières se fait manuellement au millimètre près. En effet, la peau située au niveau de cette zone est particulièrement fragile et nécessite plus de délicatesse.  La séance peut donc durer un peu plus longtemps que pour le tatouage classique: entre 2 et 3 heures. En ce qui concerne le prix, il tourne aux environs de 400 euros.

Le maquillage permanent des lèvres

Le maquillage permanent des lèvres ne se limite pas uniquement à un tatouage lèvre. Il s’agit plutôt d’un procédé destiné à donner un effet similaire à celui d’un rouge à lèvres ou d’un gloss. De ce fait, le choix du pigment se fait suivant la carnation de la personne. Cette technique comporte principalement deux étapes : le traçage du contour ou la modification de la forme des lèvres et le remplissage des contours, permettant ainsi de donner plus de volume et d’éclat aux lèvres.  

En général, le résultat est moins visible sur les lèvres naturellement foncées. Il est donc préférable de miser sur des pigments vifs pour obtenir un résultat visible et maquillé. À savoir que la procédure dure environ 5 heures et coûte jusqu’à 1400 euros.

 

Les grains de beautés et les taches de rousseur

D’autres alternatives peuvent aussi être envisagées pour mettre en valeur les traits du visage :

 – Les grains de beauté qui servent à souligner certains coins du visage. Il dévoilera les aspects de votre personnalité suivant son emplacement.

 – Les taches de rousseur : certainement controversé, se tatouer ces petites taches peut apporter un charme insoupçonné à votre frimousse.

 

Pourquoi opter pour le maquillage permanent ?

Il existe plusieurs raisons pour lesquels une personne choisisse le maquillage permanent :

Pour des raisons esthétiques

Conférant un gain de temps important le matin, il permet également de corriger la forme des sourcils ou des lèvres pour leur redonner un aspect plus galbé et plus joli à voir. Chez les personnes âgées, elle se présente comme une solution efficace et pratique pour remédier à la perte d’éclat.

Pour des raisons psychologiques

Le maquillage permanent donne aussi un coup de boost à l’estime de soi ! Il permet notamment de résoudre les problèmes de complexes. Pour les sourcils par exemple, le tatouage permet de donner plus de volume et donc plus de profondeur au regard.

Pour des raisons médicales

Outre les raisons esthétiques et superficielles, le maquillage permanent peut aussi être prescrit dans le cadre médical. À ce titre, cette procédure peut être indiquée pour masquer les imperfections de la peau (tache de vin, vitiligo…). Elle est aussi nécessaire en cas d’alopécie des cheveux et des sourcils ainsi que de fente palatine.

Cette option se présente également comme une alternative pratique pour les femmes qui développent une certaine sensibilité aux produits cosmétiques ou à celles qui ont des troubles de la motricité et de la coordination, les empêchant de se maquiller convenablement.

Les femmes qui ont subi une ablation mammaire peuvent également recourir au maquillage permanent pour se dessiner des mamelons.

 

Dangers et risques du maquillage permanent

Tout comme le tatouage, le maquillage permanent est un procédé dont les résultats sont « irréversibles » et ne peuvent pas être modifiés une fois terminé, du moins pour un bon moment. Un microblading raté par exemple restera indélébile et devra être retouché au fil du temps pour obtenir un meilleur résultat, mais on ne peut pas  totalement le changer. Outre les conséquences esthétiques, il peut également y  avoir des effets sur la santé. En effet, cette pratique cause des micro-blessures au niveau de la peau.

En l’absence de soins adéquats, il peut causer des complications. Il y a par exemple les risques d’infections suite à une mauvaise cicatrisation. Cela est généralement lié à la prise de certains médicaments, dont les traitements oraux contre l’acné. L’anesthésie utilisée par l’esthéticienne peut également provoquer des réactions allergiques chez les sujets sensibles. Dans de rares cas, le produit anesthésiant peut couler dans l’œil et irriter la cornée.

Au niveau de la lèvre, il est courant de voir apparaître des boutons ou des cloques, communément connus sous le nom de feux sauvages. Le pigment rouge en particulier est susceptible de provoquer des réactions plus ou moins importantes.

Il arrive qu’après l’application du maquillage permanent, vous ressentiez une gêne, des douleurs ou des picotements. Cela est tout à fait normal ! Toutefois, la douleur ne doit pas être aussi importante que celle provoquée par un tatouage. Par ailleurs, la pigmentation de l’épiderme comporte obligatoirement une période de cicatrisation d’au moins une semaine, le délai nécessaire pour fixer la couleur.  Il se peut alors que des croûtes apparaissent, mais il ne faut surtout pas y toucher.

Précautions à prendre

Afin d’obtenir un résultat satisfaisant et limiter les risques de complications, il est conseillé de :

 – Ne pas prendre de traitement anti-acnéique 6 mois avant l’application d’un maquillage permanent ;

 – Éviter de nager, de s’exposer au soleil, de faire des séances d’UV ou de hammam dans les 10 jours qui suivent l’opération ;

 – L’utilisation de soins après maquillage permanent sourcils est d’ailleurs nécessaire pour optimiser la cicatrisation. Il en est de même pour les soins préventifs d’herpès labial ;

 – Si l’application se fait dans le cadre du traitement d’un cancer, les séances doivent être effectuées en dehors des jours de traitement à la chimiothérapie.

Bien qu’il ne soit pas réellement permanent comme le tatouage, la dermopigmentation est régie par les mêmes lois. Il doit notamment être exécuté par un professionnel certifié et expérimenté. En outre, pour le choix du salon, l’option du prix moins cher n’est pas toujours la meilleure. Il est préférable de se renseigner sur les qualifications de l’esthéticienne et même de demander des témoignages.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES