Dernière mise à jour: 21.11.19

 

Le genre féminin prête beaucoup d’attention à l’apparence. Il dépense sans compter pour bichonner son trait. Les messieurs en font de même, mais avec un peu plus de modération. Ainsi, pour avoir un air correct, on commence par le nettoyage du visage jusqu’à l’application de crème en passant par une hydratation en profondeur et le gommage.      

 

Quel type de peau avez-vous ?

Cet aspect détermine généralement les soins à apporter à sa figure. Les peaux sèche, grasse, normale ou acnéique se traitent différemment les unes des autres. Donc, avant de vous référer au cas de quelqu’un d’autre, sachez tout d’abord la nature de la vôtre.  

La peau sèche reste la plus fréquente d’entre elles. Le premier degré se traduit en une surface rude au toucher. Quand le déséquilibre se développe, la texture devient écaillée et blanchâtre. Et pour y remédier, il n’existe aucun autre recours aussi efficace que l’hydratation.  

Une peau grasse en revanche est brillante sur certaines parties, mais terne sur d’autres. Les pores sont obstrués et la lumière n’y pénètre pas correctement. Elle résulte d’un excès de sébum dû à un dérèglement hormonal. Comme solution, il faut en limiter la productivité.   

La peau normale quant à elle se reconnait par une couleur uniforme du devant qui comprend front, menton, joue, nez et au niveau des yeux. L’épiderme reste bien souple et agréable au toucher. Et aucun signe d’inflammation ne se fait remarquer.       

La nature acnéique d’une peau se révèle par des comédons et points blancs sur la face. De même, on constate tout de suite une irrégularité de la surface. Cette fois-ci, ce sont les produits anti-inflammatoires et matifiants  qui entrent en action. Dans le pire des cas, ayez recours à un dermatologue qui se chargera de vous en débarrasser.      

 

Le nettoyage du visage

Peu importe la nature de la peau, la première étape consiste à la nettoyer. Par quel moyen ? Comme d’habitude, avec de l’eau pas trop calcaire de préférence tiède et un savon spécifique. Cette action vise à éliminer toutes les salissures et les traces de sueur.

Si vous optez pour de l’eau chaude, les tissus vont s’étaler et les pores se dilater. Donc ce n’est pas l’idéal. En revanche, l’eau froide aura tendance à rétrécir la surface, ce qui amoindrit la tâche. C’est pourquoi il faut commencer avec de l’eau tiède et terminer avec de l’eau froide.

Pour le type de nettoyant, un composant doux conforme à votre peau s’impose, c’est-à-dire, décrassant,  non agressif et qui ne produit pas d’effet secondaire comme la sensation de piqures. Il est à souligner que celui adapté au corps ne convient pas toujours au visage.        

 

 

L’hydratation de la peau

On ne cesse de répéter les bienfaits de l’eau sur le corps humain. Le visage pourrait s’assécher si cet élément vital venait à manquer. Ingurgiter une bonne dose tous les jours revient à traiter en profondeur une peau sèche. Donc, consommez-en sans modération.  

L’usage de crème hydratante nous apparaît comme une autre solution rapide et durable. Ce composant agit en surface en adoucissant l’épiderme. Procédez à une application d’une à deux fois par jour et vous vous étonnerez du résultat qui va suivre après quelques mois.

Vous pouvez créer vous-même votre propre produit nourrissant. Pour cela, usez du gel d’aloe vera connu pour ses bienfaits curatifs et ajoutez de l’huile essentielle de lavande ou de géranium. Puis mélangez le tout et aspergez-en votre visage. Faites pareil durant les prochains trimestres et ce dernier aura un tout autre aspect.

 

Le gommage

Le nettoyage comme l’hydratation ne suffit pas pour éradiquer entièrement les couches mortes du visage, d’où l’importance du gommage. Votre face sera revigorée en procédant de la sorte.

Attention, ne vous y mettez pas tous les jours, car à force de gommer l’épiderme celui-ci risque de s’abimer. Avec une fréquence mensuelle ou hebdomadaire, vous donnerez au vôtre du temps pour respirer et assimiler le traitement.

La peau se reconstitue sur une durée de 4 à 6 semaines. La couche épidermique se reforme à partir de nouvelles cellules qui se superposent aux premières. Donc, pour déloger les tissus inertes et garder la santé, l’exfoliation dans un centre spécialisé semble plus que nécessaire.   

 

 

Masque pour les soins du visage homme

La crème visage paraît inévitable quand on veut avoir bonne mine. Donc, quel article choisir ? Le Dexeryl qu’on trouve facilement en pharmacie à prix abordable se révèle efficace sur les peaux sèches selon plusieurs utilisateurs.

Autre alternative, le gel ex-folio de chez Marionnaud pourrait aussi vous convenir. Il suffit de masser la zone traitée pour que le mélange de nature non-agressive parvienne à atteindre plusieurs millimètres plus bas. Peu importe votre préférence, l’essentiel c’est qu’elle arrive à nourrir l’épiderme et le maintienne hydraté.

Si vous êtes plutôt fan de produits biologiques, vous pouvez opter pour du citron et du miel. Si l’ensemble reste au frais avant l’application, le résultat sera tout aussi convaincant qu’avec un composant industriel. Pour cela, imprégnez la moitié du fruit dans le miel et plaquez le tout sur la figure.

Pour ôter les points noirs du visage, commencez par mouiller la zone et utilisez un patch. Afin de minimiser la douleur qui va en découler, soignez vos gestes et allez-y petit à petit.        

 

Précautions

Les intempéries agissent de manière prépondérante sur le visage. L’eau comme la sueur, le froid et le soleil déterminent aussi l’état de la peau. Avec la chaleur intense, elle s’assèche plus rapidement qu’en étant à température ambiante. Donc, quand l’été arrive, n’oubliez surtout pas de vous protéger avec des écrans solaires.  

En revanche, lors des saisons hivernales les irritations s’accentuent. Dans ces conditions extrêmes, il faut renforcer la barrière cutanée. Là encore la crème joue son rôle. Celle de la firme Payot vous protègera durant le grand froid ou optez pour les pommades à huile de noisette de la même marque.

Ces quelques conseils s’adressent à tout le monde. Même ceux qui ont la peau normale ne sont pas à l’abri pour autant. C’est pourquoi il faut se méfier des conditions climatiques.