Dernière mise à jour: 03.08.20

 

L’épilation laser et à lumière pulsée sont deux procédés différents. Certes, ils offrent des résultats plus ou moins similaires, dont une peau nette. Cependant, le confort apporté n’est pas le même ainsi que le coût d’une intervention et les conditions d’utilisation. On vous résume les points essentiels entre ces deux techniques.   

 

La lumière pulsée

La lumière pulsée reste indolore par rapport au laser et offre un effet durable. Elle demeure plus efficace que l’épilation classique. Elle arrive à éliminer près de 80 % des poils du visage ou de n’importe quelle zone en particulier. Comme résultat, vous obtiendrez une peau nette au fur et à mesure que vous appliquez la méthode. 

En matière de vitesse, cela dépend entièrement de l’appareil utilisé. En gros, le dispositif couvre une surface de 2 à 7 cm², d’où sa rapidité d’exécution. Celui-ci présente une lampe qui émet un flash large. Le flux lumineux avoisine les 70 °C et atteint une distance de 6 mm de profondeur.  

À un niveau pareil, le faisceau touche les poils au niveau des bulbes. Il détruit les follicules pileux qui maintiennent ces derniers en place. Les résultats sont palpables après 7 séances d’épilation.     

Inconvénients de cette méthode

Faute de résultat, l’opération est à répéter sur une durée de plusieurs mois voire même des années. Et aussi, la lumière pulsée reste inefficace sur les peaux foncées. Ces dernières ont un taux de mélanine élevé impossible à traiter. 

En plus, l’intervention en elle-même est onéreuse par rapport aux méthodes classiques. Le coût tourne autour de 300 euros pour les services milieu de gamme. Par ailleurs, le tarif dépasse facilement les 1000 euros pour les grands instituts.  

Parfois, on constate des effets secondaires sur l’épiderme. Il s’agit généralement d’érythème, d’œdème ou d’ampoules. Ces derniers sont dus à la puissance de la source lumineuse différente d’un appareil à un autre. Celle-ci a tendance à brûler les couches de la peau, ce qui entraine les maux.

 

Conditions d’application

Avant d’essayer l’épilation à la lumière pulsée, tenez compte des conditions suivantes. Cette technique fonctionne sur une peau claire et sur des poils foncés uniquement. Donc, les personnes avec des types de peau autres que ces dernières devront s’en abstenir au risque de se brûler.

En termes de durée, l’intervention prendra moins de deux minutes seulement. La fréquence d’utilisation est de une à deux fois par mois. Au-delà de ces limites, la peau risque de ne pas la supporter. Le bronzage ou l’exposition au soleil reste déconseillé avant. Pareil pour l’épilation, optez plutôt pour un rasage. 

Pour la partie du visage, inutile de vous raser, car les duvets sont peu denses sur cette zone. Et aussi, évitez les parties sensibles telles que les contours des yeux et les oreilles. Enfin, enfilez des lunettes antireflet pour vous protéger au cours de chaque séance.

 

L’épilation au laser

L’épilation au laser fonctionne sur tous types de peau et de poils, quelles que soient leurs couleurs. Elle les éradique complètement. Ainsi, le résultat peut être visible après 2 interventions seulement. Grâce à cette technique, on peut obtenir un épiderme lisse et esthétique.

Pourtant, l’opération en elle-même reste douloureuse. Vous allez certainement sentir des picotements agressifs sur la partie visée. Donc, préparez-vous mentalement pour traverser au mieux la sensation désagréable.

On retrouve trois types de laser pour l’épilation : le rayon de yag, d’Alexandrie, et la diode. L’efficacité n’est pas la même entre ces derniers. À la différence de la lumière pulsée, le laser reste plus précis. Il touche uniquement une cible en particulier tel que le bulbe. Cela évite d’endommager d’autre partie sous la peau comme les cellules cutanées.    

                        

Inconvénients de cette technique

L’épilation au laser ne peut s’effectuer que par des professionnels et ceux dans des cadres médicaux uniquement. Seuls ces spécialistes ont la maitrise de l’appareil à utiliser. Pour le tarif,  le coût d’une intervention varie d’un institut à un autre. Le tarif va de 100 au millier d’euros.

En outre, cette technique peut entrainer de légers gonflements ainsi que des brûlures au niveau de la peau. Certaines personnes en ressortent avec des rougeurs sur l’épiderme. Bref, elle engendre parfois des troubles de la pigmentation.

Avec cette technique, le résultat n’est pas instantané. Il faudra patienter des mois pour voir la différence. En cas de lésion, allergie et acné, l’épilation au laser n’est pas souhaitable. Il en va de même pour le cou, la mâchoire et la poitrine. Sur ces zones, la peau est tellement fine qu’elle pourrait cicatriser rien qu’aux passages du rayon. 

 

Précautions avec le laser

L’épilation au laser requiert quelques précautions. Avant de passer à l’action, consultez votre dermatologue. Vous aurez ainsi les informations concernant votre type de peau. De ce fait, vous anticiperez plus facilement les risques liés à l’opération.

Certaines personnes réagissent mal à cette méthode, car la sensibilité corporelle n’est pas la même. Cela inclut les diabétiques, les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que ceux qui prennent des antibiotiques et des anticoagulants.  

Limitez l’exposition au soleil avant l’épilation et aussi, évitez les médicaments photosensibilisants. Ces derniers ne favorisent pas l’effet du laser. Cela revient au même effet que le bronzage. Entre chaque traitement, l’épilation à la cire reste déconseillée. Donc, soyez patient, car le traitement dure environ deux ans. Chaque séance s’espace ainsi de deux mois.      

 

Comment choisir un bon épilateur ?  

Pour l’épilateur pour visage, voici notre sélection des meilleurs produits. Vous y trouverez le modèle adapté. Les critères à prendre sont le nombre de flashs. Plus celui-ci parait élevé, plus cela vous profite. Mais aussi, vérifiez l’ouverture ou la tête d’épilation.

La grandeur de la fenêtre détermine généralement son efficacité. Donc, préférez les modèles de 7 cm² de fenêtre plutôt que ceux à 2 cm². En outre, tenez compte de la batterie de l’appareil. Même si la durée d’une séance prend peu de temps, ayez tout de même un engin bien autonome. Pour cela, faites la comparaison entre plusieurs modèles.

Et pour le procédé laser, abonnez-vous à un spécialiste en la matière. Et confiez-vous entièrement à ce dernier. L’erreur à éviter c’est de changer sans cesse d’institut au cours du traitement. Pour avoir de bons résultats, vous allez jouer sur la continuité.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments