Dernière mise à jour: 12.07.20

 

Une bonne hygiène corporelle assure une santé de fer et le bien-être au quotidien. Pour les adolescents, elle doit être aussi minutieuse que précise. En effet, cette période de la vie est l’étape essentielle pour savoir comment s’entretenir et comment s’occuper de soi. Leur corps étant différent de celui de leur enfance, ils doivent également adopter de nouveaux gestes. Voici comment leur faire comprendre.   

 

Prendre une douche régulièrement pour entretenir sa santé 

L’entretien régulier de son corps permet de garder la forme, voire de l’améliorer. Tout commence par une douche chaque matin. Certains recommandent deux douches par jour, mais cela risque de dessécher la peau. Il faut lui laisser du temps pour se régénérer. Le soir donc, il vaut mieux s’occuper de sa petite toilette : visage et cou, aisselles, parties intimes et pieds uniquement.

Pour ceux persuadés qu’il en faut deux par jour, la première le matin servira à éliminer les toxines et les peaux mortes. La seconde est à prendre le soir pour se détendre et se débarrasser des effets de la sueur de la journée. D’autres encore choisissent de se doucher le soir et de faire une petite toilette au réveil.

Cela dépend des préférences, des habitudes et du type de peau de chacun. Il vaut mieux alors demander l’avis d’un médecin ou d’un dermatologue si vous hésitez. Mais prenez au moins une douche par jour pour votre santé. Cela permet aussi d’effacer l’odeur corporelle qui s’est accentuée depuis quelques semaines ou quelques jours.

 

Se brosser les dents : pour sa santé physique

En entretenant leurs dents, les adolescents pourront s’assurer du bon fonctionnement du métabolisme général. Ils évitent les caries, mais pas uniquement.

En effet, une hygiène dentaire rigoureuse est synonyme de bonne santé parce que tous les aliments passent par là. Heureusement, les parents ont fait du bon travail de ce côté. Et tout le monde le sait, un brossage après les repas, deux à trois fois par jour suffit.

Vous pouvez leur conseiller de le faire le matin au réveil ou après le déjeuner et le soir avant de se coucher. Les spécialistes y ajouteront même un fil dentaire, et il n’y a aucun mal à cela.

La toilette intime à privilégier

Chez les filles, la toilette intime doit être minutieuse. En général, elles apprennent comment faire et pourquoi à l’école ou à la maison. Chez les garçons, il est moins courant de parler de ce genre de sujet avec leurs ainés. Mais cela ne les dispense pas de nettoyer leurs parties intimes quotidiennement pour rester en bonne santé. Cette bonne habitude évite les mauvaises odeurs et les risques d’infections.   

Ils peuvent utiliser des soins lavants comme les filles si besoin. Normalement, cela se passe en même temps que la douche. L’important, c’est de ne surtout pas oublier. Et pour ces jeunes hommes spécialement, vous avez ici notre sélection des meilleures offres de trousses de toilette.

 

Changer de sous-vêtements : un must

Les ados laissent échapper des muqueuses de leur corps sans le savoir, ce qui produit une forte odeur. Certaines sont naturelles et inoffensives, d’autres révèlent une maladie bien cachée. Dans tous les cas, vous devriez changer de sous-vêtements tous les jours. Si la puanteur devient gênante, il faut consulter.

 

Changer d’habits tous les deux jours

Cela va de soi : il faut renouveler sa tenue tous les jours. Si les filles n’ont aucun mal avec cette règle-ci parce qu’elles aiment la mode, les garçons doivent aussi en prendre compte. C’est une question de bien-être et de confiance en soi, les vêtements étant le meilleur moyen pour se démarquer et pour donner de la valeur à soi.

Les jeunes messieurs peuvent garder la veste de la veille, le même pantalon ou la même chemise s’ils ne peuvent pas faire autrement. Mais attention à respecter les mesures d’hygiène habituelles comme la douche ou la toilette intime pour éviter les mauvaises surprises.

 

Remplacer ses chaussettes tous les jours

Tout comme les vêtements, les chaussettes doivent être changées tous les jours. Eh oui, les modifications hormonales produisent des toxines qui finissent sous les pieds. Il s’agit d’une transpiration excessive en cette période de la vie. Elle devrait se dissiper après 4 à 5 ans. Vers 17 ou 18 ans, elle sera particulièrement importante chez certains jeunes. Cette transpiration peut durer plus longtemps encore et devenir même une hyperhidrose plantaire. Les glandes sudoripares sécrètent donc trop de sueurs au niveau des pieds et des orteils.

Pendant l’adolescence, il vaut mieux essayer les méthodes naturelles comme le citron ou la pierre d’Alun pour éviter l’excès de sudation. Mais en remplaçant vos chaussettes tous les jours, vous devriez éliminer les risques et être au frais à longueur de journée.

Se laver les mains autant de fois que nécessaire

Les adolescents adorent grignoter. Comme ils aiment aussi les petites expériences, ils touchent tout avec leurs mains. Elles sont donc sales pour la plupart du temps, même si en apparence, elles restent propres. C’est pourquoi, il faut les laver chaque fois que vous vous en sentez l’envie. Ne vous limitez donc pas au lavage obligatoire avant chaque repas ou après les toilettes. 

Vous pouvez leur acheter des solutions hydroalcooliques ou du gel désinfectant. Vous en aurez bien besoin lorsque vous serez dehors. Une petite application avant de manger aide à éliminer un maximum de bactéries et un tas de saletés. 

 

Savoir quand utiliser un déodorant

L’âge de l’adolescence signe l’apparition de plusieurs changements physiques. Non seulement les enfants grandissent, mais leurs corps changent aussi. Cela commence par la taille, les formes et aussi les odeurs peu agréables.

Le pire, elles arrivent souvent à un moment où l’on ne s’y attend pas. C’est comme si on se levait un jour avec des aisselles un peu graissées et puantes. Pas de panique, un nettoyage et un passage de déodorant suffisent pour tout arrêter. Vous allez même sentir bon après.

Ainsi, il est conseillé de toujours en garder à portée de main, dans son armoire, ou dans ses affaires lorsqu’on approche les 12 ou 13 ans. Avec la puberté précoce, ce genre de phénomène peut même arriver à 11 ans.   

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments