Dernière mise à jour: 29.11.20

 

De nombreuses personnes souffrent de la couperose qui se caractérise par des rougeurs sur le visage. Cette maladie touche particulièrement le sexe féminin et la catégorie d’âge de 30 à 50 ans. Comme tout trouble dermatologique, il existe des traitements et préventions. Avant d’entrer dans les détails, récapitulons d’abord les essentiels à savoir sur cette affection.

 

Les causes et symptômes 

Bon nombre de spécialistes considèrent la couperose comme une maladie vasculaire. Elle a comme origine la dilatation des capillaires sanguins sur le visage. À cause de leur taille assez fine, les agressions extérieures comme la température et la pollution les attaquent aisément, d’où l’évolution de l’acné en un temps record si on ne prend pas ses précautions.

Cette rosacée ne se transmet pas par contagion. Il s’agit plutôt d’une maladie héréditaire. Si vos parents en sont atteints, vous risquez d’en souffrir également. Chez les personnes sujettes à cette maladie, plusieurs facteurs intensifient les menaces d’apparition à savoir le changement de température et l’exposition au soleil. La consommation d’alcool, d’épices ainsi que des boissons chaudes peuvent aussi entrainer ce trouble. Il en va de même pour le stress et les variations hormonales.

La couperose se manifeste par des rougeurs ou de petites veines sur les joues, le menton, le nez, le front ou près des yeux. Dans sa forme plus grave, ces symptômes s’accompagnent d’une rosacée oculaire ressemblant aux signes de la conjonctivite. Les yeux deviennent de plus en plus irrités. Elle se caractérise aussi par la sècheresse de la peau faciale et la sensation de brûlure.

À tout problème correspond une solution. Le passage suivant récapitule les différentes méthodes envisageables pour traiter la couperose.

Les remèdes naturels

De multiples fashionistas ont recours au concombre pour éradiquer les symptômes. Si certaines l’utilisent en masque, d’autres le coupent en tranches et le mettent sur le visage. Peu importe la manière dont vous vous en servez, cette plante diminue l’affection de manière évidente. Tout comme ce légume, le miel est également indiqué pour résoudre ce problème. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, il soulage les picotements dus à ce trouble.

De plus en plus de personnes font confiance à l’aloe vera. Très utilisé en cosmétique, il fait disparaitre la poussée rapidement. En cas de forme intense de la maladie, le curcuma constitue une solution efficace pour réduire la crise. À part de donner un goût particulier à nos plats, il exerce une action anti-inflammatoire puissante.

Si vous vous fiez à la phytothérapie ou traitement à base de plantes, l’hamamélis de Virginie est l’un des remèdes contre la couperose. Avec sa nature antioxydante, il multiplie la résistance du système veineux face aux facteurs de risques. De même, l’huile de chanvre optimise la circulation au niveau des veines, avec sa forte teneur en vitamine E. Elle nourrit et purifie la peau du visage en profondeur.

 

Les traitements médicamenteux

Pour certaines personnes, la couperose provoque des irritations ou démangeaisons insupportables. Face à cette situation, les spécialistes prescrivent immédiatement les antibiotiques pour les soulager. Généralement, on y trouve des produits spécifiques à base de clindamycine ou métronidazole.

En cas de trace sur la peau, le praticien conseille l’usage d’ivermectine. Sous forme de gel ou de crème, elle va les réduire jusqu’à ce qu’elles disparaissent pour de bon. Si vos yeux souffrent d’une inflammation, vous pouvez utiliser des antibiotiques avec comme ingrédient principal les cyclines. Pour obtenir des résultats durables, on les prend pendant trois mois. Pourtant, seuls les dermatologues peuvent vous les recommander et ils sont disponibles uniquement sous ordonnance en pharmacie. 

Dans les cas les plus graves, les médecins experts vous suggèrent les produits anti-acnéiques aptes à apaiser de manière rapide la crise. Quant à l’acide azélaïque, elle est connue pour réduire les rougeurs ainsi que le nombre de pustules.

 

Le recours à la chirurgie esthétique

Si les solutions citées ci-dessus ne vous persuadent pas, vous pouvez compter sur cette intervention qui parait efficace, mais dispendieuse. Parmi les procédés les plus utilisés, l’électrocoagulation agit aussi sur la couperose. À l’aide d’une aiguille ultra fine, le spécialiste coagule le vaisseau. Même si vous ressentez une certaine douleur, il n’y a rien d’insupportable pendant la séance.

Pourtant, cette situation fait peur aux personnes sensibles. C’est pourquoi elles optent pour le traitement au laser. Contrairement à la solution précédente, ce dernier ne vous fait pas mal. L’objectif consiste à réduire le diamètre des vaisseaux dilatés. Pour ce faire, la médecine esthétique utilise les rayons lasers pour chauffer les zones concernées et les rendre petit à petit propres et douces.

Après les séances, il est tout à fait normal que vous ressentiez quelques picotements. Cependant, vous n’avez aucune raison de vous en soucier puisque cette sensation se volatilisera peu à peu. Rien ne vous empêche de vous servir d’une crème apaisante. Si vous remarquez que votre visage devient rouge et gonfle, un bon maquillage peut le dissimuler.

Les conseils de prévention

D’une manière générale, la couperose peut toucher n’importe qui et il n’y a pas de règle proprement dite qui en protège. Cependant, on peut réduire l’aggravation des symptômes. Nombreuses sont les solutions, mais parmi les plus simples, il faut boire suffisamment. Évitez également les boissons chaudes et les plats épicés. Ils provoquent l’apparition des rougeurs en un temps record. De même, il faut équilibrer la consommation en alcool.

Prenez des précautions en cas de changement de climat, puisque les modifications de température entraînent aussi l’acné. Pendant les vacances, lorsque vous vous exposez au soleil, n’oubliez pas de vous servir de crème solaire. Restez seulement avant 11 h et après 16 h, en dehors, la chaleur est à son paroxysme.

Si possible, évitez les événements sources d’émotions fortes, de stress et d’anxiété. Il est préconisé de vous distraire de temps en temps. N’ayez pas l’habitude de vous gratter la face. Elle ne doit pas non plus être lavée à l’eau chaude. Pour rincer vos lotions ou produits de beauté, préférez l’eau tiède. Écartez les lotions ou des crèmes grasses. Similairement, limitez au maximum la prise des médicaments vasodilatateurs, car ils risquent d’aggraver l’affection.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments