Dernière mise à jour: 22.11.19

 

Le ricin est connu de tous comme étant une plante aux multiples vertus. L’huile qui en découle est très appréciée par le grand public. En effet, elle ne cesse d’être exploitée et utilisée. Dans l’univers pharmaceutique, on la retrouve comme médicament tandis qu’en cosmétique, on y a recours pour rester jeune et belle.

 

Un traitement apaisant

Lhuile de ricin lutte contre les démangeaisons, l’eczéma et la peau sèche. Elle favorise aussi la cicatrisation. Le liquide gras assure la régénération de la peau. Ses composants curatifs arrivent à bout de diverses maladies. Ils calment les maux de ventre et troubles de l’intestin ainsi que les douleurs articulaires.           

 

Une arme redoutable en cosmétique

Beaucoup usent énormément de ce produit dans le domaine de la beauté. La poussée des cils, des cheveux et des ongles semble l’une des principales concernées. Mais en même temps, il rend ces derniers plus souples, plus vivants et plus beaux. Ce soin se révèle aussi être un démaquillant ultra-actif. À cet effet, il ne présente aucun risque puisque c’est un produit 100 % naturel. Il fait également office de crème hydratante bio pour les pieds.      

Cet élément compte d’innombrables atouts médicinaux. En effet, des milliers de patients témoignent de son efficacité. Raison pour laquelle on l’utilise comme remède miracle à tous les maux ou presque. Il est employé en guise de soin de la peau ou pour la poussée des cheveux et des ongles. Cet extrait permettrait même de brûler le gras du ventre.

 


 

Ingrédient polyvalent des préparations maison

Pour plus d’efficacité, cet extrait est souvent mélangé à d’autres composants comme l’huile de coco ou d’amande douce qui est la plus fréquemment employée. Cela en multiplie le parfum aussi. Son odeur assez neutre rend cet ingrédient compatible à toutes les formules possibles.     

Quelques-unes aux ongles renforcés n’hésitent pas à mélanger cette huile à celle de citron. Vos mains sentiront bon toute la journée. Ou encore en guise d’exfoliants efficaces et de remède contre les taches, d’autres ajoutent de l’huile essentielle de carotte et de céleri à raison d’un tiers chacune.

 

Ami incontournable des seniors et des sportifs

L’utilisation de ce liquide gras fait profiter chaque élément concerné du corps. Au niveau de la peau, il faut masser un certain temps après avoir versé quelques gouttes. Le but est de bien le répartir sur la surface pour ensuite atteindre la partie intérieure de l’épiderme. Les couches de peaux mortes présentes sur cette zone se traitent différemment. Pour cela, l’huile doit s’accompagner d’un pansement afin de protéger la partie touchée. Ainsi, celle-ci sera imbibée d’huile continuellement. Les couches mortes partiront en un clin d’œil.

D’autres fois, il est nécessaire de chauffer quelques cuillerées d’huile avant d’en mettre sur les genoux, les poignets, les coudes, ou les chevilles afin de soulager les douleurs à ces niveaux. Dans ce cas précis, on a surtout recours à du coton. Les méthodes d’application sont extrêmement variées rien que pour la peau.    

 

Un trésor pour les cheveux

Au niveau de la chevelure, cet extrait devrait atteindre en racine chaque tige. L’effet serait alors total et non partiel. Pareil que pour la peau, le massage reste obligatoire sur cette partie même si cela semble plus compliqué. Et pour que la cure soit un succès, ne lésinez pas sur le temps d’application : une nuit d’après ce qu’affirment certains spécialistes. C’est l’idéal pour une efficacité maximale. Vient ensuite le passage à l’eau tiède. Il est à noter que l’eau chaude annulerait en un instant les effets bénéfiques de ce soin.

En matière de fréquence, cette opération devrait se répéter plusieurs semaines d’affilée. Après avoir adopté ces quelques méthodes basiques, une chevelure complètement remise en ressortira. Les cheveux seront à nouveau denses et bien hydratés et souples. Cela regarde également les cheveux cassés en les rendant plus résistants. Concernant les cils qui font partie de la même catégorie, ils profiteront aussi d’une repousse rapide. Ainsi, Il suffit d’appliquer régulièrement une infime couche d’huile avec du coton-tige. 

 

 

Mode de conservation

Si telles sont les utilisations multiples de l’huile qui provient du ricin, qu’en est-il de sa conservation ? Ou bien, comment conserver le peu d’huile qu’il nous reste après avoir ouvert le flacon ? Pour cela, il faut bien boucler la fiole après chaque utilisation. La raison est que, au contact avec l’air, le liquide s’oxyde. Et plus le temps passe, plus l’altération s’accentue. Pour garder toute l’efficacité de ce trésor de produit, n’hésitez pas à lui choisir un emplacement dans un endroit tempéré.

Il résulte d’une production purement biologique. Cependant, le dispositif ne supporte ni la lumière du jour ni le froid persistant. Ainsi, il faut toujours le mettre à l’ombre. Une bouteille opaque serait l’idéal pour la conservation elle-même. Par contre, un récipient transparent le mettrait en péril.

Qu’en est-il des conséquences indésirables quand l’huile est mal conservée. Si elle est trop souvent en contact avec la lumière, ou avec des courants d’air gelés, elle perdrait toute sa valeur. Si tel est le cas, on n’arriverait plus à reconnaître son goût ni ses propriétés. Le taux d’acidité de l’huile n’étant plus le même, l’extrait baisserait fortement en efficacité. Si votre traitement ne marche pas aussi bien qu’il devrait, posez-vous des questions sur la date à laquelle il remonte. Cela est très fréquent quand on a des produits qui traînent dans les placards depuis des mois, voire des années.

Toutefois, la nature dicte que rien n’est éternel. Tous les produits existants se détériorent tôt ou tard au fil du temps. Cela dit, même si les conditions de conservation sont appliquées à la lettre, ce produit ne sera guère utile après six mois. Ce délai commence du moment où votre flacon de ricin est ouvert pour la première fois. Alors pour éviter une perte considérable d’huile la meilleure des solutions reste de s’en procurer en quantité raisonnable pour cette durée sans trop en faire non plus.